Les trophées : Tony, Orléans et Alain

Voici nos trophées. Tony Parker, Orléans et Alain Weisz ont bien mérité les leurs.

En LNB aussi, chaque journée a son lot de surprises, de perfs, de dégringolades, d’humiliations et de révélations. Comme ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver en un coup d’œil, voici ceux qui, selon nous, se sont le plus distingués… pour le meilleur ou pour le pire.

……………………………………………………………………………………………………………………………

Label LeBron James du joueur qui préfère entasser les stars plutôt que d’essayer de gagner grâce à la qualité du  collectif : Tony Parker

LeBron James trouvait que c’était trop dur de gagner un titre en n’ayant que Zydrunas Ilgauskas, Antawn Jamison, Shaq, Anderson Varejao et Mo’ Williams pour l’épauler. Du coup, il a filer en Floride rejoindre Chris Bosh, Dwyane Wade et Mike Miller. Comme ça ne suffisait toujours pas, au début de l’été, il essayait également de débaucher Steve Nash avant, sans doute, de proposer à Dwight Howard, Kobe Bryant ou Derrick Rose de venir jouer à Miami histoire de gagner enfin un titre et de faire taire tous ceux qui disaient qu’il n’avait pas un véritable cœur de champion. A l’ASVEL, Tony Parker n’en est pas encore tout à fait là, mais on n’en est pas si loin puisqu’après avoir fait venir Ronny Turiaf, voilà qu’il veut récupérer en prime Boris Diaw. C’est quoi la suite ? Duncan, Ginobli et Séraphin pour essayer de battre Strasbourg et le HTV, histoire de gagner au moins deux matches de suite cette saison ?

 

……………………………………………………………………………………………………………………………

Label Braquo 2 de la suite des aventures à rebondissement d’une team qui maîtrise pas trop son destin et se laissent dépasser par les événements : Orléans

Hier soir a débuté sur Canal la deuxième saison de Braquo. Un timing parfait puisqu’Orléans a justement ajouté ce weekend la suite de ses mésaventures en termes de braquage. Dans la 1ère saison, Eddy Caplan et ses troupes partaient plein de bonnes intentions (venger la mort de leurs collègues), avant de se laisser dépasser par les événements et de franchir la ligne jaune, aux termes de nombreux rebondissements complètement dingues, comme si on avait compilé quatre saisons de « The Shield » dans 8 épisodes. Face à Nanterre, Orléans avait débuté le match plein de bonnes intentions également, avant de se laisser submerger par les événements en fin de rencontre.

Ce weekend a marqué le retour de ces sagas. Et comme d’habitude avec les saisons 2 (ou les deuxièmes parties ou le deuxième album), c’est du bon, mais c’est un peu décevant, car les scénaristes en rajoutent méchamment. Certes, pour Braquo, on n’a vu que deux épisodes, mais faisons confiance aux professionnels : « Une intrigue tortueuse, un peu trop. (…)Cette saison joue la surenchère. Mais les auteurs, dont le scénariste du ‘Prophète’, manient le coup de théâtre avec brio. Alors on est happé par ce Braquo ultranoir, même à l’excès », note les légendaires chroniqueurs de Télé 7 Jours.

Pour la deuxième partie des mésaventures en terre francilienne des troupes de Philippe Hervé, là aussi ils en ont rajouté à fond pour tenter de faire encore plus fort que la première fois. Avec 21 pts d’avance à l’approche du moneytime pour finir avec une défaite, la LNB nous a ficelé un rebondissement comme on n’en a jamais vu à la télévision française (d’ailleurs c’est la où la LNB est vraiment forte : le match n’était effectivement pas à la télé). Un peu gros certes, mais ne boudons pas notre plaisir.

Enfin, plaisir, plaisir… c’est vite dit. Y en a qui vivent mal ce type d’aventures, à l’image de Wachevski, le jeune flic qui taffe pour Kaplan, d’apparence solide mais que toutes ces péripéties ont finalement poussé vers la coke et l’alcool. Et quand on voit le début de conférence de presse de Philippe Hervé, à la fois hagard au début et bien à cran comme il faut, on espère qu’il ne tombera pas dans le même engrenage.

 

……………………………………………………………………………………………………………………………

César Michel Constantin dans « la Scoumoune » du gars poursuivi par la malchance : Alain Weisz

Il y a des gens comme ça, à qui la poisse colle à la peau. On ne sait pas pourquoi, mais le sort semble s’acharner sur eux sans répit, comme s’ils payaient une dette au karma vieille de plusieurs centaines d’années. Dans « La Scoumoune », le personnage incarné par Michel Constantin est comme ça. Accusé et condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, il doit purger 20 ans de travaux forcés. Histoire d’abréger sa peine, on lui propose (ainsi qu’à son pote Bébel qui l’a rejoint) d’aller jouer les démineurs sur les plages de Normandie… il y perd un bras. Quelques années plus tard, alors qu’il sort enfin de prison et qu’il retourne à la vie civile, sa sœur est victime d’une tentative d’enlèvement. Il s’interpose… et se fait tuer. Bref, un manque de chnèque sans nom. Mais bon, en même temps, ça aurait pu être pire. Il aurait pu être coach du HTV. Alain Weisz aurait sans doute préféré risquer de perdre un bras plutôt que d’aller se manger 49 points à Gravelines en jouant à 6.

Tags : , , , , , ,
Comments

Commentaires (26)

  1. Funktastic

    Juste pour TP, l'objectif à mon avis est de pouvoir battre Nancy qui elle aussi empile les stars.

  2. OscarAbine

    C'est chouette, la différence entre un blog et un site d'informations…

    Quoique, parfois, elle est difficile à faire ^^

    (ouais, je sais, c'est de "l'humouuuuur"…)

  3. TB9

    oula, le trophée de TP sent le hater à 3km

    d'ailleurs petite note : entasser les stars ne veut pas forcément dire aucun collectif

  4. Brieuc

    Du lourd, en plus maintenant je sais écrire "chnéque"!

    Maintenant j'pourrais le passer au scrabble!

  5. AND11

    Oscar c'est pas si souvent qu'un média critique l'asvel, et encore pire, tipi. Et encore la c'est fait avec humour. Alors arrêtes un peu ton cirque merci!!

  6. thedude

    Sauf que Alain Weisz s'est pas déplacé pour aller à Gravelines!! Il était au repos…Il aurait fallu trouver un autre trophée genre le trophée Jamel debbouze dans l'affaire Dieudo! Le mec qui sent que ca va très mal tourner pour lui et qui s'esquive!!

  7. Q

    "Mais bon, en même temps, ça aurait pu être pire. Il aurait pu être coach du HTV."

    Punchline!

    Par contre pas lu le trophée sur Braquo, j'ai trop peur qu'il y ait un spoiler (comme vous en avez l'habitude haha) et j'ai pas encore vu les deux premiers épisodes…

  8. Joël

    Trophée And11 du gars qui n'est pas de mauvaise foie: OscarBabine!

  9. Jah

    C'est que t'as pas vu Samnick contre l'ASVEL, ou Akinbala en Euroleague contre Vitoria ^^

  10. Jah

    Surtout que c'est pas une vraie critique, quoi ! C'est une gentillette blagounette (d'autant plus qu'avec les Spurs, il a pas eu besoin d'empilement de Stars pour prouver qu'il savait gagner !)

  11. Funktastic

    Amagou était l'un des meilleur marqueur français l'année passée, ils l'ont pris pour etre 2eme meneur.

    Akingbala est le meilleur intérieur de PRO A, même avec l'arrivée des NBAers.

    Batum on sait ce qu'il vaut.

    Et surtout on sait que Gelabale s'entraine à Nancy et pourrait y signer.

    Ca suffit pas?

  12. Funktastic

    Très bon

  13. Pierrot

    Jamais on a parlé de NBA pour l'un d'entre eux…

    Clairement ce sont de très Bons joueurs( pour info je suis le sluc depuis 1993 et j'y ai joué 10 ans, je pense savoir a peu près ce que je raconte).

    Mais Akingbala est monstrueux parce que JLM l'a fait bosser il est allé le chercher dans le fin fond de l'Europe de l'Est, j'appelle pas ça une star!

    Je ne vais pas tous les passer en revue car ça serait trop long mais juste une précision sur Gelabale, il ne signera pas, le sluc n'en n'a pas les moyens même pour 1500€/mois… En revanche oui, si lui signait on pourrait dire qu'une 2e star rejoindrait l'équipe de Nancy…

  14. Pierrot

    Si si j’étais aux 2 matchs… Ce sont des joueurs énormes mais s'ils sont à Nancy c'est qu'il n'y a rien de mieux à l’étranger là ou les $ pleuvent…

    C'est le meilleur choix compte tenu de leur potentiel (à la fin de la saison dernière).

    Akin ne sera plus nancéien l'année prochaine…