L’Espagne championne d’Europe

L’Espagne a décroché le troisième Eurobasket de son histoire. Dominateurs de bout en bout durant cette finale, Pau Gasol et ses coéquipiers sont sur le toit de l’Europe.

Espagne-Eurobasket-2015Après avoir été sacrée en 2009 et 2011, l’Espagne est parti à la reconquête de son titre européen. Et c’est avec cette ambition qu’elle a attaqué le premier QT de la finale de l’Eurobasket. Deux pénétrations de Sergio Llull ont donné le ton de la rencontre. Les joueurs de Sergio Scariolo sont patients et agressifs en attaque et ils ont profité de la nervosité des Lituaniens pour provoquer des pertes de balle. Ces derniers ont eu toutes les peines du monde à servir Jonas Valanciunas au poste. A l’inverse, la Roja a pu s’appuyer sur un Pau Gasol à nouveau impérial. La star de cet Euro a déjà planté 8 points dans le premier QT, donnant un avantage de 11 points (19-8) à son équipe après dix minutes.

L’Espagne ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. Bien trop forte en cette première période, elle a même passé la seconde vitesse dès l’entame du début de deuxième quart avec un Rudy Fernandez lui aussi remonté comme une pendule. L’ennemi public numéro un du public français a enchaîné les paniers et nous a gratifié du plus beau flop du tournoi. Du Rudy dans toute sa splendeur. Excellents sur pick&roll, les Espagnols ont posé bien trop de difficulté à la défense lituanienne. Mantas Kalnietis et ses coéquipiers ont attendu les deux dernières minutes de la première MT pour enfin se lancer dans le match. Une action au poste de Valanciunas, suivie de deux tirs primés de Renatas Seibutis, les ont ramené à 8 points à la pause (41-33).

L’Espagne enfonce le clou

L’euphorie a été de courte durée pour la Lituanie. Pau Gasol et ses hommes ont repris leur marche en avant dès le début du troisième QT, passant un 11-2 pour reprendre 17 pions d’avance. Beaucoup plus adroits que leurs adversaires, les Espagnols ont presque déjà plié le match à dix minutes de la fin du match. La partie a quelque peu perdu de son intérêt à partir de ce moment-là. Comme en 2013, le vainqueur de France-Espagne en demie a liquidé la Lituanie en finale. La Roja n’a pas même douté au cours de cette rencontre. Elle a simplement déroulé son basket. Jonas Valanciunas a été bien contenu dans la peinture pendant que Gasol se baladait dans celle de la Lituanie. L’Espagne est championne d’Europe. Et avouons que c’est mérité.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.