L’Espagne domine l’équipe de France

Dominée par l’Espagne de bout en bout, l’équipe de France quitte les Jeux Olympiques de Rio par la petite porte. Une fin cruelle pour la génération Parker.

Boris Diaw équipe de France

France 67 – 92 Espagne

Le déluge à Rio. Alors que la température extérieure dépasse les 30 degrés Celsius en plein hiver (!) brésilien, les joueurs de l’équipe de France ont été refroidis par l’averse de trois-points espagnols tout au long de la première mi-temps. Une douche froide. Dépassés par le rythme, comme paralysés par l’enjeu, les Bleus ont manqué des rotations défensives sur la plupart des attaques placées de Ricky Rubio (4 passes en première période) et ses coéquipiers. Ces derniers ont exploité les lacunes – ou défauts de concentration – des tricolores sur pick&roll en traversant le premier rideau avant de faire circuler la balle en direction des joueurs démarqués derrière l’arc. Nikola Mirotic (16 points à 4/6 à trois-points au cours des 20 premières minutes) s’est régalé.

L’intérieur des Chicago Bulls a inscrit deux tirs primés dans chacun des deux premiers quarts, imité par Rudy Fernandez (2 tirs à trois-points dans le premier quart) et Sergio Lull. L’adresse espagnole de loin, ou plutôt les problèmes défensifs des Français vu les tirs pris sans opposition, ont empêché l’équipe de France de vraiment se mettre en rythme. Elle a couru après le score pendant la quasi-intégralité de la première période. Les joueurs de Vincent Collet sont restés au contact grâce aux bons passages de Tony Parker et Thomas Heurtel mais ils ont tout de même eu du mal à se défaire du pressing adverse, d’où l’écart de 13 points en faveur des champions d’Europe à la pause.

Après l’averse, le beau temps ? Non, le déluge. Encore. Les Espagnols ont attaqué la seconde période comme ils avaient démarré la première. Avec une nouvelle salve de trois-points. Diablement inspiré, Mirotic a planté 5 points d’office – dont un nouveau tir primé – et l’écart a gonflé (57-40 après 6 minutes dans le troisième quart). Les Bleus ont été pris de vitesse en défense et ont manqué de tranchant en attaque. La suite du match a simplement été une longue attente vers le buzzer final et la fin du supplice.

La génération de Tony Parker – Mike Gelabale, Florent Piétrus, Boris Diaw – quitte donc ses derniers Jeux Olympiques sur une terrible défaite contre son rival historique. Une de plus contre son meilleur ennemi. Comme à Londres il y a quatre ans, La Roja prive l’équipe de France d’une chance de médaille en la sortant dès les quarts de finale. Une défaite logique au vu de l’écart de niveau entre les deux formations sur ce match couperet. L’Espagne aura le luxe d’affronter le vainqueur de l’autre quart entre l’Argentine et Team USA. Les Bleus, eux, quittent la compétition par la petite porte. C’est triste. Il y aura du changement. Ceux qui s’imposent et ceux qui devront être décidés en interne, au sein du staff, avec les joueurs et la Fédération. C’est une page qui se tourne. La dernière histoire d’un chapitre magnifique qui méritait sans doute meilleure conclusion.

Tony Parker avait prévu ce France – Espagne aux JO après la demi-finale crève-coeur à l’Eurobasket dans l’Hexagone. C’était écrit, qu’il disait. Nicolas Batum, lui, avait, peut-être, déjà anticipé le résultat en lâchant un « ils seront toujours les rois » rageur. La rage de vaincre était espagnole à Rio. Terrible.

Boxscore 

ESPAGNE Tirs Rebonds
# Joueurs Min Tirs 2pts 3pts LF O D Tot Pd Fte(s) Bp In Ctr +/- Ev Pts
4 *P. GASOL 22:50 2/728.6% 2/633.3% 0/10% 1/333.3% 1 7 8 3 1 1 0 3 22 11 5
5 *R. FERNANDEZ 24:13 2/728.6% 0/0-% 2/728.6% 0/0-% 1 0 1 2 1 1 1 0 17 4 6
6 S. RODRIGUEZ 15:55 3/560% 3/3100% 0/20% 0/0-% 0 1 1 4 3 0 1 0 10 10 6
7 J. NAVARRO(C) 15:17 2/540% 2/2100% 0/30% 0/0-% 0 0 0 5 1 1 0 0 14 5 4
8 J. CALDERON 06:15 1/333.3% 1/1100% 0/20% 0/0-% 0 0 0 0 0 1 0 0 -5 -1 2
9 F. REYES 10:58 1/250% 1/250% 0/0-% 5/5100% 0 2 2 0 1 3 0 0 12 5 7
10 V. CLAVER 15:47 0/10% 0/10% 0/0-% 2/2100% 0 2 2 2 3 0 1 0 8 6 2
14 W. HERNANGOMEZ 17:10 9/1275% 9/1275% 0/0-% 0/10% 1 5 6 0 2 3 1 0 3 18 18
21 A. ABRINES 02:48 1/250% 0/10% 1/1100% 0/0-% 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 3
23 *S. LLULL 24:43 3/650% 2/366.7% 1/333.3% 3/475% 1 3 4 2 3 0 1 0 11 13 10
44 *N. MIROTIC 26:14 9/1560% 4/757.1% 5/862.5% 0/0-% 2 3 5 2 3 0 2 0 13 26 23
79 *R. RUBIO 17:50 2/2100% 1/1100% 1/1100% 1/1100% 0 2 2 5 3 0 1 0 20 14 6
Equipe/Entraîneurs 2 2 4 0 1
TOTAL 200 35/6752.2% 25/3964.1% 10/2835.7% 12/1675% 8 27 35 25 21 11 8 3 25 113 92

Entraîneur

  • Sergio Scariolo

Assistance

  • Jaume Ponsarnau
  • Txus Vidorreta
FRANCE Tirs Rebonds
# Joueurs Min Tirs 2pts 3pts LF O D Tot Pd Fte(s) Bp In Ctr +/- Ev Pts
4 T. HEURTEL 17:57 2/540% 1/425% 1/1100% 0/0-% 0 2 2 2 2 4 0 0 -15 2 5
5 *N. BATUM 17:54 0/20% 0/0-% 0/20% 0/0-% 0 0 0 1 0 0 2 0 -16 1 0
6 A. DIOT 09:00 0/20% 0/10% 0/10% 0/0-% 0 2 2 3 0 1 1 0 -11 3 0
7 J. LAUVERGNE 21:44 6/1250% 6/1250% 0/0-% 0/0-% 2 5 7 2 3 0 1 0 -8 16 12
8 C. KAHUDI 08:00 0/20% 0/20% 0/0-% 0/0-% 0 1 1 0 1 0 0 0 1 -1 0
9 *T. PARKER 24:48 4/944.4% 2/633.3% 2/366.7% 4/4100% 0 1 1 4 3 2 1 0 -13 13 14
11 F. PIETRUS 03:07 0/0-% 0/0-% 0/0-% 0/0-% 0 0 0 0 2 0 0 0 2 0 0
12 *N. DE COLO 29:14 5/955.6% 4/757.1% 1/250% 2/2100% 1 1 2 2 3 2 0 1 -10 12 13
13 *B. DIAW(C) 27:52 3/742.9% 2/540% 1/250% 1/250% 0 2 2 5 2 4 0 0 -15 6 8
15 M. GELABALE 13:07 1/616.7% 1/425% 0/20% 3/3100% 2 2 4 1 2 0 0 0 -11 5 5
16 *R. GOBERT 18:16 2/633.3% 2/633.3% 0/0-% 3/560% 5 7 12 0 1 1 1 1 -17 14 7
17 K. TILLIE 09:01 1/250% 0/10% 1/1100% 0/0-% 0 2 2 1 2 1 0 0 -12 4 3
Equipe/Entraîneurs 2 0 2 0 1
TOTAL 200 24/6238.7% 18/4837.5% 6/1442.9% 13/1681.2% 12 25 37 21 21 16 6 2 -25 75 67
Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.