L’Espagne d’un énorme Pau Gasol élimine la Pologne

Portée par un Pau Gasol de gala (30 pts, 7 rbds, 4 pds), l’Espagne a éliminé la Pologne. Ils affronteront la Grèce en quarts de finale de l’Eurobasket 2015.

Trente minutes. Les Polonais y ont cru trente minutes. Une petite demie-heure de jeu au cours de laquelle les coéquipiers de Marcin Gortat, peu en vue sur ce huitième de finale, ont bousculé leurs adversaires espagnols. Solides en défense, les joueurs de Mike Taylor ont appuyé à l’intérieur pour faire douter la Roja. Après trois quart temps, Polonais et Espagnols étaient encore à égalité (55-55). Mais même affaiblis par l’absence de plusieurs cadres sur cet Eurobasket 2015 (une liste de forfaits à laquelle s’ajoute désormais le nom de Rudy Fernandez, blessé au dos et non utilisé aujourd’hui), les guerriers ibères ont su élever leur niveau de jeu dans les moments les plus importants de la rencontre pour finalement l’emporter sur un score qui ne reflète pas la physionomie des trois premières périodes (80-66).

Avant de parfaitement négocier les dix dernières minutes de la partie (25-11 dans le dernier QT), les Espagnols ont souffert des deux côtés du parquet. Mais même diminuée, la sélection doublement sacrée championne d’Europe (2009 et 2011) a le luxe de compter dans ses rangs l’un des meilleurs joueurs du continent. Comme à chaque fois qu’ils sont mis en difficultés, ils ont pu se reposer sur Pau Gasol, intenable dans le premier quart (10 points à 4/4 et 2/2 à trois-points en dix minutes). Si la star NBA des Chicago Bulls a continué son festival tout au long de la rencontre, ses coéquipiers ont accusé le coup à chacun de ses passages sur le banc de touche. Le banc de l’Espagne a manqué de ressources et les Polonais sont toujours parvenus à rattraper leur retard, QT après QT. Jusqu’à la dernière période.

Le réveil de Nikola Mirotic, fidèle lieutenant de Gasol auteur de 15 points et 8 rebonds, a empêché son équipe de prendre complètement l’eau au retour des vestiaires. AJ Slaughter et ses compères ont laissé planer la possibilité d’un exploit avant de s’écrouler devant l’expérience et le talent des joueurs de Sergio Scariolo dans le money time. La Pologne est éliminée mais elle peut se féliciter de son parcours dans cet Eurobasket 2015. Quant aux Espagnols, ils retrouveront la Grèce en quarts de finale pour un choc qui s’annonce déjà spectaculaire et engagé.

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.