L’Espagne ne fait pas de cadeau à la Serbie

On attendait la rencontre Espagne-Serbie depuis un moment. On a été servi.

L’Espagne irrésistible ? C’est le cas depuis quelques jours en tout cas. Après la leçon de basket infligée à la Lituanie à la fin du premier tour, les joueurs de Sergio Scariolo s’en sont pris aux Serbes. Une correction et surtout une vraie démonstration.

Si la Serbie a plus ou moins fait jeu égal avec son adversaire dans le premier quart-temps (23-14), les choses se sont corsées pour Teodosic and co en 2e mi-temps et l’addition est au final bien salée. Un Rudy Fernandez en mode mobylette, un Pau Gasol intenable (26 pts à 9/11 et 8 prises) et bien relayé par son frère (20 pts et 10 rbds), une défense impeccable et un collectif sans déchet. Les Espagnols ont laché les chevaux, alternant jeu rapide et jeu placé, dans le second quart-temps pour laisser leurs adversaires sur le côté et ne plus être inquétés.

La fratrie Gasol s’est appliquée à faire grimper le compteur espagnol alors que la squad arrière faisait le taf en défense. Et dès le troisième quart-temps, l’Espagne n’avait qu’à dérouler son plus beau basket. Leur défense agressive leur a permis de récupérer un paquet de ballons (12) pour s’offrir de belles relances, à l’image de celle de LLullFernandez et Pau.

La Serbie, pas vraiment aidée par l’arbitrage en première mi-temps, a limité les dégâts dans le dernier quart-temps (14-10) en servant Krstic (12 pts). Scariolo a gardé son cinq un moment en place alors que les Serbes revenaient à 16 points avant de reprendre un nouvel éclat. Dusan Ivkovic avait lui décidé de faire reposer ses cadres sur cette dernière période laissant son banc finir le match (84-59). Les Serbes, qui ont déjà perdu contre la Lituanie lors du premier match, devront donc taper les Turcs dimanche pour espérer se qualifier pour les quarts.

Pour la France, cette victoire de l’Espagne permet à l’EDF de sécuriser sa 3e place. Dans le pire des cas, les hommes de Collet ne finiront donc pas dernier de ce groupe.

A noter : l’énorme contre de Bjelica sur Rudy Tintin Fernandez.

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.