L’Espagne revient de loin pour se qualifier pour la finale

Après avoir été dominé par la Russie en première mi-temps, l’Espagne est revenue très fort pour l’emporter 67-59.

Début de match un peu étrange des Russes qui se précipitent en attaque et prennent des tirs compliqués. Heureusement pour eux, la défense tient très bien le coup et ils sont capables de mettre un petit run pour prendre l’avantage 9-4 à la moitié du premier quart-temps. Dans cette première période ultra défensive (moins de 30% de réussite pour les deux équipes), difficile pourtant de faire le break. C’est finalement la Russie qui arrive à la première pause du match avec un léger avantage (12-9), grâce à un tir à trois-points de Fridzon. Kirilenko, Pau Gasol et Juanca Navarro n’ont pas inscrit le moindre point durant les 10 premières minutes du match.

En deuxième quart-temps, les Russes commencent à trouver du rythme en attaque et surtout l’Espagne ne parvient pas à peser à l’intérieur. Les deux frères Gasol compilent 2 points au bout de 15 minutes de jeu. Sergei Monia, excellent dans les zones d’ombres depuis le début du tournoi, trouve trois fois la cible de loin pour donner 13 points d’avance à la Russie (27-14 à 5 minutes de la pause). L’Espagne redouble d’intensité, mais la magnifique défense russe à l’intérieur l’empêche de concrétiser ses efforts. De l’autre côté, par contre, les hommes de David Blatt trouvent des solutions malgré l’adresse catastrophique de leur duo Shved-Kirilenko en première mi-temps (2/12 en cumulé).

Score à la mi-temps : Espagne 20-31 Russie

L’Espagne revient remontée à bloc et retrouve de l’adresse extérieure pour réduire l’écart, mais Ponkrashov et Fridzon remettent dedans de loin pour contrer les assauts de Navarro et de Rudy. Malgré tout, la Roja revient à -1 (44-43) à 1,48 de la fin du 3ème en haussant son niveau défensif et en trouvant Pau Gasol à trois-points puis dans la raquette. Les Russes ont énormément de problèmes à contenir aussi bien l’Espagne que durant la première partie du match et encaissent plus de points sur le troisième quart-temps que durant les 20 premières minutes. José Calderon égalise à 46 partout juste avant le buzzer du troisième quart-temps.

En début de 4ème, c’est Anton Ponkrashov avec un panier plus faute qui permet à la Russie de garder confiance. Mais la 4ème faute de Kirilenko, enchaînée avec un nouveau panier à trois-points de Calderon donnent l’avantage à l’Espagne (51-49 à 7 min de la fin) pour la première fois du match. L’écart enfle car les Russes ne parviennent plus à mettre le moindre panier. Les balles perdues des Slaves et l’adresse monstrueuse des Espagnols donne les clefs du match à Scariolo (60-51 à 3,45 de la fin). José Calderon (12 points en deuxième mi-temps) est l’homme du match du côté des Ibères. Andrei Kirilenko manque 3 lancers en moins de 10 secondes qui auraient pu permettre à son équipe d’y croire encore et de tenter de prendre le match sur le fil. Comme face à la France, l’Espagne s’impose grâce à une défense fantastique en deuxième mi-temps.

Score final : Espagne 67-59 Russie

 

SPAIN

FG 2pts 3pts FT Rbds
Name Min M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot As PF To St BS Pts
4 P. GASOL 34 5/10 50 4/6 66.7 1/4 25 5/6 83.3 2 10 12 2 1 1 1 1 16
5 R. FERNANDEZ 29 3/9 33.3 0/2 0 3/7 42.9 2/2 100 1 3 4 2 5 1 1 0 11
6 S. RODRIGUEZ 7 0/1 0 0/1 0 0/0 0 0/0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0
7 J. NAVARRO 20 1/4 25 1/3 33.3 0/1 0 2/4 50 0 3 3 3 1 0 0 0 4
8 J. CALDERON 33 4/9 44.4 0/0 0 4/9 44.4 2/2 100 0 2 2 3 4 3 0 0 14
9 F. REYES 10 1/4 25 1/4 25 0/0 0 0/0 0 0 2 2 0 1 0 0 1 2
10 V. CLAVER Did not play
11 F. SAN EMETERIO 10 0/2 0 0/2 0 0/0 0 0/0 0 0 1 1 0 2 0 1 0 0
12 S. LLULL 21 3/3 100 2/2 100 1/1 100 0/0 0 1 3 4 1 1 1 1 0 7
13 M. GASOL 29 3/10 30 3/9 33.3 0/1 0 5/7 71.4 3 1 4 3 2 3 1 2 11
14 S. IBAKA 7 1/4 25 1/4 25 0/0 0 0/1 0 1 1 2 0 1 1 0 0 2
15 V. SADA Did not play
Team/Coaches: 0 3 3 0 1
TOTALS: 200 21/56 37.5 12/33 36.4 9/23 39.1 16/22 72.7 8 29 37 15 19 11 5 4 67

RUSSIA

FG 2pts 3pts FT Rbds
Name Min M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot As PF To St BS Pts
4 A. SHVED 26 1/6 16.7 1/2 50 0/4 0 0/0 0 0 1 1 7 2 2 0 0 2
5 T. MOZGOV 14 2/6 33.3 2/6 33.3 0/0 0 0/0 0 0 2 2 0 0 2 0 0 4
6 S. KARASEV Did not play
7 V. FRIDZON 12 3/5 60 1/2 50 2/3 66.7 0/0 0 0 0 0 0 4 2 1 0 8
8 S. KAUN 24 7/10 70 7/10 70 0/0 0 0/1 0 2 3 5 1 4 0 0 0 14
9 E. VORONOV Did not play
10 V. KHRYAPA 34 1/6 16.7 1/2 50 0/4 0 0/0 0 0 6 6 4 3 3 0 0 2
11 S. ANTONOV 2 0/0 0 0/0 0 0/0 0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
12 S. MONYA 25 3/6 50 0/1 0 3/5 60 0/0 0 0 4 4 0 2 1 1 0 9
13 D. KHVOSTOV Did not play
14 A. PONKRASHOV 29 4/10 40 3/4 75 1/6 16.7 1/1 100 1 3 4 2 3 1 1 0 10
15 A. KIRILENKO 33 2/12 16.7 1/7 14.3 1/5 20 5/10 50 4 4 8 1 4 2 2 3 10
Team/Coaches: 3 3 6 0 0
TOTALS: 200 23/61 37.7 16/34 47.1 7/27 25.9 6/12 50 10 26 36 15 22 13 5 3 59
Tags : ,
Comments

Commentaires (3)

  1. cspforever

    Comme d'habitude, les espagnols gagnent à la fin… (triste histoire)

  2. antibois4ever

    La Russie ne pourra pas les accuser d'avoir triché ! Parcours douteux, mais bon parcours quand même. Ils retrouveront malgré tout Team USA, mais ils finiront avec une médaille autour du cou. De là à ce qu'ils les battent, il y a une sacré distance ! La chance qu'ils deviennent champions olympiques est de l'ordre de 1%. Ils seront quand même arrivés en finale. Bravo (triste, mais bravo).