L’Espagne sans soucis face à l’Australie

Après un début de match compliqué, l’Espagne a fait le break dans le 3ème quart-temps pour s’imposer finalement 82-70.

Très bon premier quart-temps de l’Australie qui domine au rebond et qui prend même 5 points d’avance à la fin du premier QT (19-14) en s’offrant un magnifique alley-oop sur la dernière possession. D’habitude, c’est l’Espagne qui fait manger des trucs pareils à ses adversaires, ça doit surprendre. Sans Juanca Navarro (blessé) pour décoincer les situations difficiles, l’Espagne doit trouver d’autres moyens de peser et elle le fait en redoublant d’intensité.

Pau Gasol redonne même l’avantage à sa team sur un panier avec la faute (22-21 à 8 min de la mi-temps). L’Australie arrive parfaitement à démarquer ses intérieurs, mais ils manquent de tonicité pour pouvoir prendre l’aide défensive de vitesse. San Emeterio et surtout Pau Gasol (11 pts, 2 rbds et 2 pds en 7 min) se mettent alors en action et font repasser l’Espagne devant (28-25 à 4’12’’). Le match commence en suite à s’emballer un peu et Patty Mills trouve enfin le moyen de mettre quelques points pour seconder Joe Ingles.

 

L’Espagne s’accroche malgré tout à son avance et arrive à la mi-temps 37-32. Petite frayeur pourtant pour Rudy Fernandez qui s’est écroulé au milieu des photographes et qui s’est cogné la tête sur un objectif. Il a d’ailleurs immédiatement quitté le terrain pour rejoindre les vestiaires.

En début de deuxième mi-temps, c’est pourtant l’Espagne qui rentre le mieux dans le match, notamment grâce à deux paniers à trois-points signés Rudy (ça va mieux) et Gasol, pour prendre 13 points d’avance (45-32 à 7’22’’ de la fin du troisième quart-temps). L’Australie commence à être dépassée par le rythme imposé par l’Espagne et son adresse chute dramatiquement (33%). Dans le même temps, l’impact de Pau Gasol sur la longueur du match ne cesse de croitre et le match est quasiment plié dès la fin du 3ème quart (63-42). En tout cas, Rudy Fernandez a réssuré tout le monde sur son état de santé (17 pts à 6/7 en 23 min).

Dans le dernier quart-temps, les deux équipes échangent les paniers (et les énormes dunks dans le cas de Serge Ibaka), mais l’Espagne se contente surtout de gérer son avance en mettant Pau Gasol, José Calderon et Rudy Fernandez au repos. Du coup, l’Australie est parvenue à revenir à -10 (74-64 à 2 min de la fin du match) et aurait même pu inquiéter plus l’Espagne avec plus de réussite, mais le gap était trop important (le différentiel au rebond fait très mal : 56-39). La Roja remporte son deuxième match 82-70.

Tags : , ,
Comments
Rédacteur en chef de BasketActu.com, BasketSession.com et du magazine REVERSE. Email | Compte Twitter

Commentaires (1)

  1. MRJ

    j'aurais pensé que les australiens embêtassent un peu plus les espagnols ! raté !