ALL STAR GAME

Levallois fait craquer Monaco

Au terme d’un duel intense après prolongation, les Franciliens s’imposent face à Monaco, 87-89.

Monaco démarre fort la rencontre. Surfant sur euphorie de la victoire face à l’Étoile Rouge de Belgrade en Eurocup, la Roca Team frappe d’entrée grâce à son pivot Elmedin Kikanovic. Paul Lacombe conclura le premier quart-temps par une séquence à cinq points (19-16, 10′).

L’international français a la main chaude (21 points et 25 d’évaluation) et permet aux siens de rester devant au tableau d’affichage. Mais Levallois ne se laisse pas faire. Fort d’un jeu collectif bien huilé les Parisiens se répartissent le scoring (cinq joueurs à au moins 10 points dans le match). Cependant, le secteur intérieur métropolitain Wright – Yarou est mis à mal, et ce dernier est sorti par Freddy Fauthoux, son entraîneur, pour un problème de faute. La Roca Team est alors devant à la mi-temps (44-33, 20′).

L’américain Jaron Johnson, auteur d’une superbe performance avec 20 points et 17 d’évaluation en 29 minutes, assumera le scoring pour Levallois. Mais l’ailier fait lui aussi face à l’agressivité des Monégasques, et reste vigilant sur son nombre de fautes commises (déjà trois au milieu du troisième quart-temps). En difficulté au tir jusqu’à là, l’arrière Rasheed Sulaimon règle la mire et permet à ses coéquipiers de réduire l’écart sur leurs adversaires du soir (62-53, 30′).
L’intensité monte dans les dix dernières minutes, le duo de remplaçant Barry – Jones inscrit 31 points et donne un peu d’air à l’équipe du Rocher. La ténacité de Levallois leur permet de rester au contact, à l’image des deux tirs primés consécutifs de l’expérimenté Ukic, 33 ans et 12 points ce soir.
Les deux dernières minutes sont folles. Johnson continue son festival avec un tir à trois-points mais Barry lui répond immédiatement, avant que Michineau rentre lui aussi son tir extérieur. L’ailier-fort Julian Wright égalisera à 25 secondes du buzzer, 80 partout. Le score ne bougera pas, les deux équipes doivent se départager en prolongation.

Meilleur marqueur de Levallois cette saison (15,8 points de moyenne), Mouphtaou Yarou fait basculer la rencontre dans les derniers instants du match en inscrivant deux paniers décisifs. Levallois s’impose finalement 89 à 87 en Principauté et devient le dauphin de l’ASVEL, 1er de Jeep Elite. Coté Monaco, « la défaite est rageante dans un match qu’on n’a pas su finir » résumera l’extérieur Rémi Barry. Son équipe, après un déplacement à Ulm en EuroCup, affrontera le champion de France en titre, Le Mans, le week-end prochain.

Les stats

Crédit photo : Karen Mandau

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.