Liga : Barcelone et le Real Madrid seuls au monde ?

De plus en plus de voix s’élèvent pour évoquer une Liga à deux-vitesses avec d’un côté le Real et le Barça puis de l’autre le reste des équipes.

juan-carlos-navarro-fc-barcelona-regalLa Liga est-elle un championnat à deux vitesses ? La question revient avec insistance. L’an dernier Boniface N’Dong, passé par Barcelone, nous déclarait ceci dans une interview : « En Espagne, on a Barcelone et Madrid ; après il y a Malaga et tout ça […] Je pense sincèrement que le niveau va baisser. J’ai gardé de bonnes relations avec le GM de Malaga qui m’a dit cet été que voilà le budget qu’il avait il y a trois ans était le double de ce qu’il a aujourd’hui  Ce qui veut dire que les moyens financiers sont beaucoup moins forts donc le niveau va baisser ».

Les faits lui ont donné raison. En effet, sur la saison 2012-2013, les équipes ont fait un et deux à l’issue de la saison régulière, se sont affrontées en finale des playoffs, puis à la Copa del Rey en quarts de finale et enfin à la Supercopa trustant tous les titres possibles sur le plan national. Et les recrues estivales (Joey Dorsey, Kostas Papanikolaou… en Catalogne,Salah Mejri et Ioannis Bourousis à Madrid) laissent à penser que les deux formations seront encore à la lutte pour la saison 2013-2014 ne laissant que les accessits à leurs poursuivants. C’est d’ailleurs l’avis d’Alex Mumbru, l’ailier international de Bilbao.

« Il faut reconnaître qu’il y’a des équipes comme la notre qui ont baissé leur budget. Le Barça et Madrid ont de grandes équipes prêtes à gagner l’Euroleague et c’est peut-être la saison où il y’aura le plus de différences avec les autres équipes » (Gigantes).

 

Finalement il n’y a presque que Xavi Pascual, l’entraineur de Barcelone, pour penser que ce duel Barça-Real vs le reste de la Liga n’a pas lieu d’être. Une façon d’éviter le trop plein de pression sur les épaules de ses joueurs…

Tags : , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Vincent Ricard

    13 millions d'écart niveau budgétaire entre Barcelone et Vitoria. Tout est dit, ou presque.