Limoges était trop tendre pour le Maccabi Tel Aviv

Malgré un Adrien Moerman de gala, le Limoges CSP s’est logiquement incliné sur le score de 92 à 76 face au Maccabi Tel Aviv.

pargoCela faisait plus d’une bonne dizaine d’années que Limoges n’avait pas remis les pieds en Euroleague. Pour son retour, le CSP a eu le droit à une affiche trois étoiles avec un déplacement sur le parquet du champion en titre, le Maccabi Tel Aviv.

S’il y’a eu une certaine fébrilité au démarrage, Adrien Moerman, lui, a de suite été au charbon. Rien que dans le premier quart-temps, l’ailier-fort a apporté 6 points et 5 rebonds. Mais en face le toujours excellent Devin Smith a fait parler son expérience et sa vista en attaque (9 points en dix minutes). A ses côtés, Sofoklis Schortsanitis a user de son physique pour s’imposer dans une raquette limougeaude trop tendre. ce n’est d’ailleurs pas un hasard si JP Batista a été plus à l’aise quand Baby Shaq n’était pas sur le terrain. Mais c’est véritablement dans l’entame du deuxième quart-temps que le Maccabi a décollé avec un 13-2. Limoges n’a cependant pas baissé la tête avec Moerman et Léo Westermann, bien plus rassurant dans la conduite du jeu que Ramel Curry (44-37 à la mi-temps).
Le troisième quart-temps a confirmé que le trio Westermann/Moerman/Amagou était au-dessus de la mêlée. C’est d’ailleurs avec deux trois points des premiers cités que le CSP a récollé aux basques du Maccabi Tel Aviv (48-48 à la 25e). Mais les Israéliens ont une équipe de série capable de mettre la tête sous l’eau à son adversaire en deux temps, trois mouvements (69-55 à la fin du troisième quart-temps). Si discret au CSKA l’an dernier, Jérémy Pargo a montré un tout autre visage au grand dam des Limougeauds (20 points au total) : lay-up, alley-oop… toute la panoplie, ou presque, y est passée. Et quand lui n’a pas scoré, MarQuez Haynes, aperçu à Chalon il y’a quelques saisons, a pris le relais (15 points au total). Dès lors que le travail avait été fait, le Maccabi n’a eu qu’à contrôler sa fin de match.

Au final, le succès du Maccabi (92-76) est on ne peut plus logique. Mais pour le CSP qui ambitionne de rejoindre le Top 16, tomber sur le parquet de la Nokia Arena n’a rien de déshonorant ni de compromettant dans la réalisation de cet objectif.

Crédit photo : Valentin Delrue (une)

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.