Limoges-Fos sur Mer et Boulazac-Châlons Reims en demi-finales des playoffs Pro B

Les quarts de finale ont livré leur verdict et hormis à Aix-Maurienne, la logique du classement a été respectée.

Châlons Reims-Bordeaux : 84-64

Plus complets, plus forts…. La marche CCRB était trop haute pour des Bordelais loin d’être ridicules.  Sous l’impulsion de Rodrigue Mels (23 points, 6 rebonds et 6 passes décisives), le CCRB a pu compter sur une insolente réussite au tir (52,5%) et une domination au rebond (36 à 26) dont 9 pour le seul Chris Daniels. Gauthier Darrigan aura été précieux à la mène avec ses 6 passes décisives et au scoring avec 14 points. Mais le manque de fraicheur aura en partie été fatal aux Bordelais.

 

Boulazac-Boulogne sur Mer : 90-72

Darryl Monroe fâché, équipe adverse cartonnée. Face à son ancienne équipe, l’intérieur US n’a pas fait de sentiment et sort une nouvelle partition dantesque avec 20 points, 13 rebonds et 9 passes décisives soit les meilleurs totaux de son équipe. Mais derrière lui quatre joueurs ont terminé à 10 points ou plus. Les Nordistes, eux, pourront regretter un manque de finition (52,2% aux lancers-francs) et des déchets dans le jeu avec 19 balles perdues. Beaucoup trop dans une série qui aura été tendue jusque la fin sur et hors du terrain.

 

Aix-Maurienne- Fos sur Mer : 67-86

La seule série où la logique de l’avantage du terrain n’a pas été respectée. Dès le premier quart-temps, les hommes de Rémi Giuitta avaient donné le ton avec un 27-13. Dernier arrivé au club, Richard Roby n’a pas été le plus manchot en concluant le match avec un joli 20 points et 8 rebonds bien secondé par le trio Choquet/Gay/Giffa. En panne d’adresse à l’image d’un Cliff Brown passé au travers (0/8 au tir et 5 balles perdues pour -7 d’éval’), les Savoyards ont malgré tout réalisé une saison plus que prometteuse et seront à nouveau redoutables dès l’an prochain.

 

Limoges-Evreux : 72-65

Cette qualification, le CSP est allé la chercher avec les tripes car l’équipe ébroïcienne de Rémy Vallin lui aura donné du fil à retordre. Dans ce genre de match, rien ne vaut donc l’expérience et ça Joseph Gomis en a sous la semelle. Meilleure éval’ du CSP avec 18, il a conclu la rencontre avec 21 points, 1 rebond et 4 passes décisives. Jeremiah Wood et Drake Reed auront porté leur équipe avec 35 points et 18 rebonds mais sans que cela ne soit suffisant. Mais avec un 39,4% au tir du à une grosse défense du CSP poussé par le public de Beaublanc, l’exploit était difficile pour Evreux qui en aura quand même surpris plus d’un en PO.

Tags : , , , , , , , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. C4

    Darryl Monroe, très très bon quand même !

    Je serai curieux de le voir évoluer dans une équipe de Pro A …

  2. tony

    Bravo à l'équipe d'evreux, vraiment une belle équipe, seule question, si le jeu était huilé comme ça cette saison, qu'est-ce qu'ils foutent 8emes? Car meme avec une grosse pression défensive les mecs plantaient quasi-systématiquement…

    Go Limoges, faut aller au bout!!!

  3. experballistique

    evreux aura été coriace!!!sinon pour les demi je vois limoges et chalon_reims se qualifier en 3 matchs.

  4. vinkee

    Quelle saison des JSA! Mais là, l'effectif à 6,5 pour terminer, c'était vraiment trop juste. Il va falloir conserver et étoffer pour répéter la même saison l'an prochain. Ca va être chaud!

    Merci pour les recaps en tout cas.

    De la Pro B, Pro A, Euroleague, Streetball, NBA, Espoirs,… il faut continuer à prôner la parité entre tous les baskets. Ca m'évitera d'entendre dire par mes jeunes joueurs : "Nando De Colo? Connais pas…"

    Go Bordeaux! (JSA, Girondins, UBB, Boxers,…)