Limoges frappe d’entrée

Comme la saison dernière, le CSP a réussi à s’imposer dans le premier match de la série qui l’oppose à Strasbourg

Comme la saison dernière, le CSP a réussi à s’imposer dans le premier match de la série qui l’oppose à Strasbourg. Auteurs d’une entame de match idéale, les Limougeauds, malgré un trou d’air dans le 3e quart, ont réussi à dompter des Strasbourgeois qui se retrouvent menés.

Limoges semble avoir bien mieux digéré la coupure entre le match 3 des demies et la finale. D’entrée de rencontre, les hommes du CSP mettent de la dureté en défense et, à l’inverse des Alsaciens, ne gaspillent pas leurs shoots « En terme de préparation, je suis satisfait de notre entrée en matière et de notre état d’esprit », évoquait Philippe Hervé à l’issue de la rencontre gagnée par son équipe. Vincent Collet de son côté pointait le début match laborieux de ses troupes et mettait sur le compte de la coupure les ratés de Campbell qui selon lui serait plus en jambe dimanche. Toutefois le technicien alsacien ne parvenait pas à s’expliquer les quatre lay up manqués par Matt Howard autant d’occasion de faire le trou pour Limoges.

Alors qu’à la fin du premier quart les deux équipes sont au coude à coude, le CSP réussit à faire l’écart dans le deuxième. Antoine Diot et ses partenaires butent régulièrement sur la défense limousine et peinent à trouver de solutions de shoot alors qu’en face Boungou colo et un Moerman pas forcément impérial alimentent régulièrement la marque. A la mi-temps, les hommes de Vincent Collet accusent un retard de onze points (27-38).

«Ce n’était pas la SIG en première mi-temps, ce qu’on a fait en première mi-temps ce n’est pas ce qu’on a fait tout au long de la saison, convenait Paul Lacombe. Dans les vestiaires, Vincent a trouvé les mots pour nous rebooster et c’est vrai que ça a fonctionné dans le 3e quart-temps ». Diot, Dobbins, Howard se relayent pour ramener la SIG sur les talons des Limougeauds. A la 24e’, les Alsaciens ont effacé leur débours et sont revenus à égalité (40-40).  Strasbourg est à nouveau dans le match (46-47, 30e’). «On a su laisser passer l’orage et gérer la fin » soufflait Ousmane Camara auteur d’un gros match (14 points, 19 d’éval) et qui a remis Limoges sur les bons rails dans le dernier quart. La SIG faisait régulièrement l’élastique dans cette dernier période (55-55, 35’, 59-63, 37e’, puis 60-64, 39’) sans parvenir à passer devant « On n’a pas réussi à faire le break, à enfoncer le clou. Si on avait su marquer deux paniers supplémentaires on avait une chance de vraiment faire l’écart. Au contraire on a mal su négocier l’avantage que l’on a eu plusieurs fois. A chaque fois, on a mal géré les possessions et on leur a redonné des choses derrière qui leur ont permis de s’accrocher». Jeter et Moerman gèrent la fin de match et permettent au CSP de l’emporter. Comme l’an dernier, Limoges a donc réussi à s’imposer sur le parquet du Rhenus et mène 1-0 dans la série.

SIG 68 -Limoges 70

Rhenus Sport. Quart-temps : 14-18, 13-20 (mi-temps: 27-38), 19-9 (46-47), 22-23 (68-70). Arbitres : MM. Viator, Hosselet et Hamzaoui. 6157 spectateurs.

SIG : 28 paniers sur 68 tirs (41%), dont 4 sur 23 à trois points (17%), 8 LF sur 16 (50%), 39 rebonds (Hoxard 12), dont 11 offensifs, 21 passes décisives (Howard 5), 14 balles perdues, 14 interceptions, 23 fautes (Campbell, 40e’, éliminé). Campbell 3, Diot 9, Leloup 8, Howard 14, Traoré 13, puis Toupane 3, Lacombe 6, Duport, Fofana 4, Dobbins 8, Dragicevic.

LIMOGES : 25 paniers sur 58 tirs (43%), dont 8 sur 18 à trois points (44%), 12 LF sur 21 (57%), 42 rebonds (Camara 9), dont 10 offensifs, 17 passes décisives (Jeter 4), 18 balles perdues, 11 interceptions, 19 fautes. Westermann 4, Smith 9, Boungou Colo 12, Moerman 10, Zerbo, puis Jeter 7, Camara 14, Batista 6, Gelabale 5, Amagou 3, Plaisted.

Crédit photo : Valentin Delrue

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.