Limoges refroidit Orléans, l’ASVEL renverse le BCM

Le reste de la 13e journée de Pro A à la sauce bullet.

Limoges-Orléans : 75-64

Alors que l’OLB restait sur quatre succès  de rang, les joueurs du Loiret sont tombés sur de solides Limougeauds. Avec 17 points, Brad Wannamaker a été le leader offensif du CSP qui a développé un jeu plutôt propre avec 12 pertes de balle seulement. On peut noter aussi les 15 rebonds de Jon Brockman, la bonne trouvaille de Giannakis. D’ailleurs dans la raquette, il n’y a pas eu combat avec un cinglant 42 à 25. Difficile alors dans un Beaublanc survolté de bouger ce CSP-là…

 

Nancy-Paris Levallois : 89 à 84

Le PL a bien failli réussir le hold-up mais le SLUC a eu les reins solides pour conserver son avantage. L’ex-parisien Marcellus Sommerville aura été des plus brillants face à son ancien club en apportant 22 points et 10 rebonds dans l’escarcelle des Lorrains. Claude Marquis a lui aussi fait très mal avec un double-doule également (22 points et 16 rebonds). En face le duo de choc May/Williams (48 points) aura caché le manque de solutions offensives du PL.

 

Roanne-Boulazac : 77-51

La douloureuse risque d’être particulièrement difficile à digérer pour les Périgourdins qui traversent une période des plus délicates. Le dernier quart temps (22 à 6) est d’ailleurs révélateur de ces difficultés. La Chorale, elle, aura su proposer un jeu séduisant avec cinq joueurs à dix points ou plus. Mais elle aura su être également présente en défense avec pas moins de dix interceptions. Les hommes de Luka Pavicevic doivent en tout cas se servir de ce succès pour continuer à aller de l’avant.

 

Le Havre-Chalon : 52-68

Malgré un contexte peu évident, Chalon a su faire fi de tout cela pour venir à bout d’une équipe havraise toujours bien accrocheuse. Shelden Williams était bel et bien sur le parquet et Chalon doit avoir le sourire car il a sorti un double-double (10 points et 10 rebonds). Pour le STB, on peut regretter un gros manque d’adresse symbolisé par un petit 5 sur 27 au tir primé et une agressivité pas au rendez-vous comme en témoignent les cinq petits lancers-francs seulement.

 

BCM-ASVEL : 76-88

Grosse victoire des Villeurbannais à Sportica ! Une chose est sure : leur adresse au tir primé (10 sur 17) a été l’élément clef de leur succès avec notamment un 5/6 de Tim Abromaitis dans l’exercice. Les Verts ont aussi pu compter sur la présence en défense de l’Amiral Sy (5 contres) et le scoring d’un Edwin Jackson (19 points) pour l’emporter. Pour le BCM il faudra aller chercher Nanterre dans leur salle pour pouvoir finir l’année civile sur une bonne note.

 

Dijon-Poitiers : 72-59

Dans le match de la peur, ce sont les Bourguignons qui ont su le mieux gérer le match face à des Pictaviens clairement à bout de souffle en cette fin d’année. Soufflant le chaud et le froid, TJ Campbell a cette fois-ci fait tomber la pièce du bon côté avec ses 17 points soit le même total que Tony Dobbins, le meilleur marqueur poitevin. On retiendra également côté dijonnais la nouvelle bonne sortie de Jérémy Leloup (13 points, 3 rebonds et 3 passes décisives) qui semble avoir trouvé sa vitesse de croisière.

Tags :
Comments

Commentaires (14)

  1. Querry

    Très grosse prestation du sluc ce soir,ça fait plaisir!!allez basketactu!!give me highlights please!!^^

  2. AND11

    Ambiance de dingue a Gentilly avec près de 6000 personnes !

    Vive le sluc !!!!

  3. GW

    Antoine Diot marque le pas depuis 3 matchs et John Cox n'est pas au niveau attendu pour prendre le relais…

    Si on nous avait il y a un an que Diabaté et Marquis allaient sortir 15-5-13 et 22-16 (et 8 fautes provoqués) face au leader et que JLM allait gagner avec 3 JFL dans le 5…

  4. lepanda

    Mon dieu Brockman-Plaisted ça va en masser des lombaires! Le nombre d'actions orléanaises où les intérieurs vont s'empaler sur eux, les mecs ils bougent pas une oreille!(pourtant Plaisted est pas si épais que ça)

    Et en attaque ces mecs prennent de la place et représentent un minimum de danger,du coup c'est toute l'équipe qui retrouve des espaces pour jouer ses systèmes, et ça change tout. Orléans n'est pas mauvais franchement, même s'ils shootent à 3 pts un peu trop souvent(mais ça rentre), mais ce soir c'était juste pas possible, pourvu que ça dure!

    Et dire qu'on avait commencé avec Walker-Bavcic

  5. AND11

    DIOT a été bon. Pas exceptionnel mais bon.

    Celui qui a été nul de chez nul c'était clairement Albicy.

    Quand a Diabaté il fait juste une saison de MVP… Je découvre ce joueur qui a enfin un coach qui lui fait confiance et il est juste ÉNORME. Tant dans la création, le scoring, la défense, le rebond (ce Jump de ouf qu'il a), les interc, la vision du jeu. Il a une sur activité le mec c'est dingue. Du coup il y a un peu de déchet mais très peu au vu de tout ce qu'il réalise de positif.

  6. AND11

    Tu l'avais pas vu venir celle la Barbara hein :D ^^