Limoges se rapproche de la finale des playoffs

En battant Dijon 63 à 60 lors du match 3, Limoges n’est plus qu’à un match de la finale des playoffs.

Andre Harris Valentin DelrueBattre Dijon plusieurs équipes l’ont fait cette saison mais encore jamais à domicile; cela souligne la performance réalisée par le CSP ce vendredi pour le compte du match 3 de la demi-finale des playoffs.

Et ce succès, les Limougeauds ont du batailler ferme pour aller le chercher car Dijon ne le leur a pas servi sur un plateau. Dès les premières minutes Limoges avait ainsi donné le ton avec un axe 1-5 Gomis/Zerbo particulièrement précieux. Les joueurs de Jean-Marc Dupraz ont su exploiter à merveille les pertes de balle des Bourguignons. A l’image de Mykal Riley, les Locaux ont eu du mal à rentrer dans leur match avant que Tony Dobbins (18 points au total avec un 3/6 au tir primé) ne leur donne un peu d’air. Avec également l’apport dans la raquette de Ferdinand Prénom (9 points et 4 rebonds), la JDA a réussi à remporter le premier quart-temps (20-19). Mais très émoussés, les Dijonnais ont eu plus de mal à tenir la cadence face à la défense usante du CSP durant le deuxième quart-temps. Peu présent au scoring (6 points), Nobel Boungou Colo a ainsi fait le travail pour limiter Riley (0 point à la mi-temps). Il a fallu un tir primé quasiment au buzzer d’André Harris pour que la JDA reste au contact à la mi-temps (34-36).

A la reprise, la JDA a su trouver des solutions offensives avec les paniers intérieurs de ses deux cinq Moss et Prénom. Mykal Riley a également ouvert son compteur (9 points au total). Mais en face la réussite extérieure de Moerman, Reynolds ou encore d’Alex Acker a aidé les Limougeauds à contrôler le retour des Dijonnais. C’est dans le dernier quart-temps que la différence s’est faite. Alors que le CSP a brillé sur la ligne des lancers-francs (10/10), Dijon n’a pas su en profiter (6/15). Encaissant un 10-0 forcément rédhibitoire, la JDA a aussi eu quelques actions malheureuses dans le money-time comme cette perte de balle de Riley ou le marché d’André Harris.

Cependant, rien n’est encore perdu pour la JDA qui doit cependant remporter ses deux derniers matchs, dont un à Beaublanc, pour rejoindre la finale. Un défi difficile mais pas impossible…

Crédit photo : Valentin Delrue

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.