Limoges s’offre le Clasico sur le parquet de Pau

Au terme d’un match à suspens mais de qualité inégale, Limoges a mis à terre son ennemi préféré l’Elan Bérnais : 85 à 81.

Une victoire à cent points ou presque… C’est ce qu’est allé chercher Limoges sur le parquet de Pau. Un parquet où il fait jamais bon de perdre face à l’adversaire historique du club. Et pourtant les joueurs de Jean-Marc Dupraz ont du cravacher dur pour aller l’obtenir.

En effet, ce sont les Palois qui ont pris le meilleur départ avec un 8-0. Finalement ce trou d’air aura eu un effet salvateur en ayant le mérite de piquer l’orgueil des Limougeauds. En étant plus appliqué la défense, le CSPa réussi à faire baisser le pourcentage de réussite des Béarnais qui ont eu le plus grand mal à servir Ahmad Nivins dans la première partie du match. Quand on sait l’importance du pivot dans le dispositif palois, cela n’a fait que compliquer la tâche. Pour ses débuts, Eric Williams a fait parler sa force dans la raquette, avec presque 150 kilos sur la balance « Big E » n’était en effet pas facile à bouger et il terminera le match avec 9 points et 5 rebonds en dix minutes.

Mais c’est grâce à sa traction extérieure que le CSP va confirmer son emprise sur la rencontre. Muet en première mi-temps, Alex Acker a retrouvé toute sa verve dans le troisième quart-temps (14 points et 3 passes décisives au total). A ses côtés Taurean Green a lui aussi assumé ses responsabilités offensives notamment à trois points (4/6 pour le meneur En face, Rémi Lesca, le joueur du coin, lui a toutefois donné du fil à retordre avec ses 13 points. Nouveau dans le dispositif béarnais, Aaron Harper a lui montré qu’il s’était déjà bien intégré (14 points en 24 minutes). Mais c’est grâce à Ahmad Nivins que l’on a cru le hold-up possible. davantage servi par ses coéquipiers il a permis à Pau de revenir avant qu’Adrien Moerman sur un gros shoot à trois points dans les dernières secondes du match ne vienne définitivement doucher les espoirs palois.

Au final le succès de Limoges ne souffre d’aucune contestation possible. Et avec sa petite décla, « Fermez vos bouches et rendez-vous à Limoges », Adrien Moerman a déjà préparé le terrain pour la manche retour.

 

Les stats

 

Crédit photo : Mercieca

Tags : ,
Comments

Commentaires (4)

  1. Indian

    Dans ta face Lesca ??? Alors tu nous détestes toujours autant ou encore plus ???
    Rendez vous a beaublanc tu vas voir ce qu’est une bronca

  2. Pauwerful

    "Au final le succès de Limoges ne souffre d’aucune contestation possible. Et avec sa petite décla, « Fermez vos bouches et rendez-vous à Limoges », Adrien Moerman a déjà préparé le terrain pour la manche retour."

    Au moins on sait vers qui va le cœur du rédacteur de l'article… -_-