Limoges s’offre le scalp de Strasbourg

Grâce à un Adrien Moerman monstrueux (33 d’évaluation), le Limoges CSP a fait tomber Strasbourg (65 à 56).

adrien moermanCe Strasbourg-Limoges avait un parfum de finale avant l’heure. Non seulement parce qu’il opposait les deux derniers finalistes des playoffs mais aussi parce qu’il met face à face deux des meilleures équipes de ce début de championnat de Pro A.

Comme il l’avait montré lors de ses dernières sorties, Léo Westermann, qui évoluait à domicile, a remarquablement drivé son équipe. C’est simple : il y’a un CSP avec et sans l’international. Mais que dire aussi d’Adrien Moerman ! L’ailier-fort a joué comme un mvp pendant toute la première mi-temps avec du scoring (17 points), des passes et de la défense. En face, la SIG n’a pas réussi à s’adapter à la défense très agressive et intense des Limougeauds. Isolé dans la raquette, Ali Traoré n’a pas pu apporter autant qu’à son habitude. Il a fallu attendre le deuxième quart-temps pour que le pivot puisse peser un peu plus sur le jeu alsacien. Mais ce ne fut toutefois pas suffisant pour grignoter le retard accumulé (31-37).

Au retour des vestiaires, Adrien Moerman a continué son chantier en attaque. Mais ce qui a quelque peu changé la donne pour le CSP ce sont les points de Ramel Curry (9 sur tout le match), enfin efficace en relais de Léo Westermann. En face, la SIG a du faire face à une longue période de disette offensive avant que Diot et Dragicevic n’alimentent la marque à base de trois points. Mais contrairement à ce que l’on avait pu voir pendant les deux tiers du match, le quatrième quart-temps a été le théâtre d’un jeu moins bien lêché de la part des deux équipes avec un bon nombre de tirs ratés ou de petites erreurs défensives. Strasbourg a pu remonter jusque cinq points avant les deux dernières minutes (60-55) et croire à un retour. Mais la SIG, à l’image de ce shoot casse-croute d’Axel Toupane, a finalement laissé passer sa chance face à un CSP qui a pu compter sur son shooteur Jamar Smith (15 points au total) pour éteindre définitivement l’incendie.

Avec cette défaite (65 à 55), Strasbourg connait donc son premier faux-pas de la saison face à sa nouvelle bête-noire, le Limoges CSP.

Les stats

Crédit photo : Valentin Delrue

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.