Un grand Limoges s’impose contre la SIG

Grâce à sa victoire sur la SIG (80-76), le CSP Limoges s’est installé, seul, en tête de la Pro A.

adrien moermanIl ne fallait pas arriver en retard à Beaublanc ce soir. En effet, les locaux ont réalisé l’une des plus belles séries de la saison pendant le premier quart temps. Menés 1-6 après un peu plus de 2 minutes de jeu, ils ont alors passé un 18-0 (!) à leurs adversaires, avec notamment un Adrien Moerman (15 points et 10 rebonds) plein d’intensité. En difficulté, les Strasbourgeois s’en sont remis à David Andersen pour revenir sous la barre des 10 points, avant le retour aux vestiaires (35-26). L’Australien, souvent dominé dans cette première mi-temps, terminait meilleur marqueur de son équipe après ces 20 premières minutes (pour 15 points au final).

Sauf qu’en face, il y avait Nobel Boungou Colo (12 points). Le meilleur joueur du championnat, sur le mois de janvier, permettait à son équipe de reprendre un petit matelas d’avance. Avec Moerman et Alex Acker (17 points), le CSP retrouvait son trio offensif pour faire l’écart, pendant que Johan Petro s’occupait de la défense. Au moment d’entamer le dernier quart temps, le CSP pouvait être rassuré (62-48). Néanmoins, c’était sans compter sur le réveil de Louis Campbell (17 points et 7 passes). Le meneur expérimenté de la SIG a totalement relancé son équipe en inscrivant quelques paniers et en distillant les bonnes passes. Avec l’apport de Tim Abromaitis (12 points), la SIG se remettait à y croire en revenant à 4 points dans le money time (66-62 à 5 minutes de la fin). Sur une série de 9 paniers marqués, les Strasbourgeois abordaient cette fin de match avec confiance. Forcément, pour contrer ce retour, il fallait sortir le grand jeu. Et c’est Taurean Green (15 points) qui a répondu aux joueurs de la SIG. Malgré quelques dernières frayeurs dans la dernière minute du match, le CSP s’imposait et Beaublanc pouvait exulter.

Score final : 80-76, Beaublanc en feu, et une première place de Pro A pour le CSP Limoges.

Crédit Photos : Valentin Delrue

Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.