ALL STAR GAME

L’Italie surprend l’Espagne grâce à un duo Gallinari – Belinelli monstrueux !

Avec un duo Danilo Gallinari – Mario Belinelli énorme, l’Italie a réalisé un exploit en s’imposant (105-98) face à l’Espagne. La Roja est en difficulté.

Espagne 98-105 Italie

Marco Belinelli FIBA

Lors de l’un des nombreux chocs du Groupe B, l’Italie a effectué une surprise phénoménale en dominant l’Espagne 105 à 98. Grâce à son trio NBA Andrea Bargnani (18 points, 3 rebonds), Danilo Gallinari (29 points, 8 rebonds, 6 passes décisives) et surtout Marco Belinelli (27 points, 4 rebonds, 7 passes décisives), la Squadra Azzura a réalisé le match parfait ! Avec ce résultat, ce groupe est totalement relancé et l’Espagne va jouer sa survie contre l’Islande et surtout face à l’Allemagne lors des prochains matches.

Le duel Gasol vs Bargnani

En début du match, l’Espagne et l’Italie se rendaient coup pour coup avec notamment un duel entre Pau Gasol et Bargnani. Malgré son talent offensif, l’international transalpin était dominé dans la raquette par l’intérieur des Chicago Bulls qui terminait le premier quart-temps à 12 points ! En face, les Italiens restaient dans la rencontre grâce à un Gallinari bien présent et un Bargnani à 10 points.

L’Espagne fait un écart, mais Gallinari répond présent !

Par la suite, les débats étaient toujours équilibrés. Des deux côtés, certains éléments montraient un bon visage avec les apports intéressants de Felipe Reyes pour la Roja et de Pietro Aradori pour la Squadra Azzura. Malgré un excellent passage pour les hommes de Sergio Scariolo à la fin du deuxième quart-temps, l’Italie parvenait à recoller au score avec un super Gallinari (14 points à la pause). À 45-42 pour l’Espagne à la mi-temps, tout était encore possible dans ce match.

Le réveil de Belinelli

Au retour des vestiaires, c’est l’autre star NBA de l’Italie qui prenait feu ! Belinelli inscrivait 14 points en quelques minutes afin de donner un premier véritable écart en faveur des Transalpins, +10 à la faveur d’un superbe 15-0 ! Malgré un problème de fautes pour Bargnani, les Italiens étaient dans un état euphorique et déroulaient un bon basket face à une Espagne en difficulté. Mais comme souvent dans ces moments compliqués, les cadres ibériques répondaient présents à l’image des 5 points de suite de Rudy Fernandez. Finalement, sur un ultime tir à longue distance de ce fou de Belinelli (16 pts sur ce QT), l’Italie reprenait un avantage de 10 points avant le dernier quart-temps (73-63).

L’Italie ON FIRE !

Et le Belinelli show n’était pas terminé ! En feu, le nouveau joueur des Sacramento Kings plantait encore à trois points. Pire, il était désormais épaulé par Gallinari et Bargnani dans son récital. Comme pour achever la Roja, le duo italien continuait d’allumer à longue distance avec tirs pourtant compliqués !

Finalement malgré le gros match de Gasol (34 points, 10 rebonds, 4 passes décisives), les Italiens étaient tout simplement injouables sur cette rencontre, avec un Belinelli incroyable en deuxième période, et s’imposaient 105 à 98. Dans un bon jour, cette équipe paraît capable de tout !

Crédit Photo : FIBA.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.