ALL STAR GAME

L’OLB coule face au BCM, dernière minute fatale pour le SLUC

Tous les résultats de la soirée de Pro A à la sauce bullet.

BCM-Orléans : 86-56

S’il fallait retenir un chiffre de ce match, ça serait le zéro; un zéro qui correspond au nombre de lancer-franc de l’OLB (une rareté au plus haut-niveau). Mais plus globalement, les Orléanais ont bien souffert face à une équipe maritime cohérente offensivement parlant (cinq joueurs à dix points ou plus). Dans le rôle du « punissuer » : Juby Johnson qui avec 20 points (avec un 5/9 au tir primé) était chaud comme une baraque à frite. Pour Orléans, hormis les 21 points de Chris Hill il n’y aura donc pas grand chose à retenir de ce déplacement dans le Nord.

 

Roanne-Cholet : 90-79

Plus rien ne semble pouvoir arrêter la Chorale, l’équipe en forme du moment. Souvent critiquée pour son aspect défensif, l’équipe tient à y apporter un démenti match après match. Avec cinq joueurs à dix points ou plus et 49,2% de réussite, Roanne a donc été quasi parfaite dans ce secteur. Les Choraliens ont ausis dominé la bataille du rebond avec 32 prises à 27 dont 8 prises pour le seul Ryan Reid. 5e au classement, l’équipe de Luka Pavicevic revient sur les talons du Mans qui n’a qu’une victoire d’avance (mais un match en plus).

 

Nancy-Chalon : 75-77

Nancy peut l’avoir mauvaise car face à Chalon les Lorrains avaient la possibilité de passer. Mais le SLUC a complètement craqué dans la dernière minute du match encaissant un très vilain 7 à 0 par Blake Schilb. L’ailier US aura mis du temps à se réveiller mais quand celui-ci ets arrivée les Nancéiens l’ont payé au prix fort. L’activité de Marcellus Sommerville (17 points et 10 rebonds) aura donc été veine. Et le SLUC ira donc affronter le PL vendredi de la semaine prochaine avec la boule au ventre, encore plus si Poitiers venait à battre Dijon ce lundi.

 

Le Mans-Le Havre : 86-73

A Antarès, le MSB ne sera donc pas tombé dans le piège havrais. Il faut dire que Cam Long a eu la main chaude avec ses 27 points à 69,2% de réussite, bien secondé par un Pape Sy efficace (19 points). Côté normand, la suractivité de Bernard King (33 points mais aussi 11 balles perdues) aura caché le manque de solutions offensives du STB. Pour autant, les joueurs d’Eric Bartéchéky n’ont pas été ridicules remportant notamment la bataille du rebond (30 à 19). Mais cette défaite face à un MSB solide marque un temps d’arrêt pour le STB qui restait sur un mois de mars intéressant.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.