ALL STAR GAME

L’Olympiacos dans le hammam turc, le Real Madrid et le Maccabi régalent

Tous les résultats de la soirée Euroleague marquée par la grosse victoire de l’Olympiacos en Turquie.

Le jeudi d’ouverture de la deuxième journée du premier tour Euroleague s’est peut-être achevé sur un très alléchant Galatasaray – Olympiacos, il a surtout vu les techniciens russes jouer un bien vilain tour aux fans de Devotion Basketball. Sans doute trop occupé à l’heure de l’apéro, le réalisateur du match Lokomotiv Kuban – Lietuvos Rytas n’a débuté son match qu’en toute fin de deuxième quart-temps, alors que le club de Krasnodar menait déjà de 14 pions.

La suite du match n’a été qu’une longue course-poursuite sans intérêt, où la densité physique des Derrick Brown (22 pts) et autres Richard Hendrix (17 pts, 11 rbds) a eu raison de valeureux lituaniens. Espérons que pour le prochain match à domicile du Loko, disputé face au Maccabi Tel Aviv, l’oncle Vladimir aura encore la force d’appuyer sur le bouton ‘on‘ avant d’aller finir sa bouteille dans un coin.

A Tel Aviv, avant de début de la rencontre, les fans du Club Nation avaient déployé une immense banderole où il était inscrit : « We are Maccabi, who the fuck are you ?« . A l’heure actuelle, la question demeure encore sans réponse, tant le Macca a dépouillé son adversaire (96 – 82). Appuyant sans cesse sur l’accélérateur, Yogev Ohayon (10 pts, 5 pds) et Ricky Hickman (10 pts) ont peu à peu fait craquer une équipe serbe incapable de suivre le rythme, en dépit des gros efforts de la dunking machine Boban Marjanovic (20 pts, 13 rbds). Encore dans le match à la mi-temps, les joueurs de Belgrade n’ont jamais su varier le jeu correctement, la faute à un secteur extérieur très défaillant, où Blake Schilb (2 pts, – 2 d’éval) s’est fait manger tout cru par Kangooroo Joe Ingles (16 pts, 5 pds) et ses longs segments. On ne sait pas pourquoi, mais on sent que les 23 000 Delije de la Kombank Arena attendent de pied ferme le match retour…

Opposé au Zalgiris Kaunas, l’Emporio Armani Milan s’est quant à lui amusé au jeu du chat et de la souris. Dans une salle très clairsemée, le club coaché par Luca Banchi a disposé à sa guise d’une équipe lituanienne bien trop peu armée pour faire l’affaire. Logiquement en tête avec une grosse quinzaine de points d’avance en début de troisième acte, les partenaires de Nicolo Melli (20 pts, 9 rbds) se sont laissés remonter histoire de rajouter un peu de piquant à une rencontre très terne, avant de remettre le bleu de chauffe dans les cinq dernières minutes (82 – 75).

Dérouillée toujours, mais en Espagne cette fois, où le Real Madrid a infligé ein groß sanktion à Bamberg. Emporté par la furia Sergio Llull (16 pts) et Nikola Mirtoric (12 pts, 8 rbds, 22 d’éval) dès les premiers instants de la partie, les teutons n’ont fait que subir, au point d’y prendre presque goût. Tout doucement, sans se forcer, entre paniers highlights et franches rigolades, la Maison Blanche s’est dégourdie donc les jambes (98 – 58). Et dire que Strasbourg en a pris 14 en Bavière… #DoudouneàVenir

Enfin, gros rayon de soleil dans une soirée bien maussade, le match mettant aux prises Galatasaray à l’Olympiacos a tenu toutes ses promesses. Pourtant mal partis, la faute à ce diable barbu de Vassilis Spanoulis (18 pts), les Stambouliotes ont serré les rangs et retrouvé leur jeu collectif pour remonter leur déficit de 16 points accusé en milieu de second quart-temps. Avec un Nate Jawai excellent à la conclusion de pick & roll (22 pts) et un Erwin Dudley (10 pts, 7 rbds) présent aux quatre coins du parquet, Galatarasay a fait monter en pression l’Abdi Ipekçi et mis une pression monstre sur les arbitres. Après une pluie de techniques, quelques fautes antisportives et une flopée de mandales, la victoire s’est finalement dessinée à l’entame du money time, lorsque Perperoglou et l’imprimeur Printezis sont venus enfiler deux shoots primés et redonner de l’air à un Olympiacos à court de rotation à l’intérieur. On vous dit tout de suite que les Reds seront à Milan début avril ou on attend un peu ?

Les résultats :

Real Madrid  98 – 58  Brose Baskets

EA Milan  82 – 75  Zalgiris Kaunas

Lokomotiv Kuban  68 – 53  Lietuvos Rytas

Maccabi Tel Aviv  96 – 82  Etoile rouge de Belgrade

Galatasaray  67 – 78  Olympiacos

Tags : , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (9)

  1. RomainFougeron

    Si David Blu te colle 11 points après être sorti de ses 3 mois de retraite, ouais t'es rien comme club. Tu vaux juste une dernière place en phase de groupe d'EL.

  2. asistencia brutal

    chaud demain pour le baskonia
    sanemeterio , hanga , hamilton , mainoldi , kelati , blessés, clark ( coupé ) jelinek gastro mais devrait jouer
    branloute à venir à nicosie demain
    kaukenas à signé pour un mois et on parle de darko milicic

  3. Damelo

    Galatasaray a été trop court dans le money time… l'OLY les a laissé croire à une "grécquisation", puis s'est remis à jouer. Sacrée partition de Jawai dans le retour de Galatasaray.

  4. Bodiroga04

    Jamais une banderole ne m'avait fait autant plaisir :)

  5. Vincent Ricard

    Hahaha ça balance bien aujourd'hui !

    Te prendre 11 pions par Blu-rayé, c'est pas permis… Schilb s'est pris le mur Ingles, Charles Jenkins ne sait pas faire jouer les autres…
    Gros match de Boban qui tient la team dans le second quart-temps. On le reverra dans les années à venir, aucun doute là-dessus.

    Pour Saski Baskonia, ça commence à devenir inquiétant… Bon, la bonne nouvelle, c'est que DVO et Diop auront du temps de jeu…

  6. Startrak

    Je crois bien qu'on écrit : eine große sanktion, c'est du féminin.