L’Olympiacos étouffe Milan, le Real Madrid en patron, Sofo écrase Boban

Tous les autres résultats de la soirée de Top 16 Euroleague.

Sofoklis-schortsanitis-large-Euroleague-080511Ce jeudi, il fallait jouer à domicile pour l’emporter. Deux heures après la victoire du CSKA Moscou au dépens de Saski Baskonia, le Maccabi Tel Aviv a lancé son Top 16 en prenant le meilleur sur l’Etoile Rouge de Belgrade (78 – 67). L’occasion de voir un duel entre deux monstres. Dans le corner jaune, accusant 160 kilos le matin au sortir des toilettes : Sofoklis Schortsatinis. Dans le coin rouge : Boban « Bobinnosaurus-Rex » Marjanovic, ses 2m21 et son dos vouté.

Une opposition remportée à la force du pectoral par le Big Sofo, avec ses 15 points et 7 rebonds. De quoi briser le coeur des « tricheurs » de la Fantasy Ranking car de l’autre côté, le géant serbe a affiché une ligne de stats certes honorable mais loin de ses désormais habituels standards (10 pts, 8 rbds).

Maintenu par un très bon Nikola Kalinic (18 pts) tandis que Marcus Williams (13 pts à 5/16) s’évertuait à artilleur de loin sans adresse, le Red Star s’est fait emporter par les drives de Jeremy Pargo (16 pts, 6 rbds, 6 pds) et le match plein de Bryan Randle (16 pts, 9 rbds, 29 d’éval). Pas très loin de créer l’exploit dans la Nokia Arena malgré un gros déficit d’adresse (15/43 à 2 pts…) et une évaluation désastreuse (99 à 57), Belgrade a matière à matière à en faire trébucher plus d’un.

Trébucher… Crossover… Carlos Arroyo ! Bien que dompté par le Real Madrid (93-78), le génial portoricain a fait la nique à Sergio Llull (12 pts, 7 pds) et Sergio Rodriguez (13 pts, 3 pds) le temps de deux tangos endiablés.

 

 

Evidemment, ce ne fut pas suffisant pour faire trembler la Casa Blanca, surtout lorsque ces filous de Rudy Fernandez (15 pts, 21 d’éval) et Felipe Reyes décident de faire admirer leur classe (22 pts, 11 rbds, 29 d’éval). Côté Galatasaray, à part les dribbles d’Arroyo (11 pts, 6 pds) et Zoran Erceg  (17 pts) – courtisé il y a peu par le Real -, pas grand chose… Et c’est bien dommage, car on attendait ce match pour faire passer Patric Young au révélateur (4 pts en 12 min).

Enfin, au Pirée, l’Olympiacos a impressionné face au pas-toujours-très-constant Olimpia Milano (81-58). Infranchissable en défense, le mur hellène a tenu en respect Daniel Hackett (5 pts, 6 rbds, 5 pds) et ses partenaires, malgré les rares flashs d’Alessandro Gentile (12 pts à 4/14), et offert un petit récital de basket made in Greece en attaque, avec des Matt Lojeski (12 pts, 7 rbds, 7 pds) et Georgios Printezis (12 pts, 6 rbds, 23 d’éval) au poil.

Tags : , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.