L’Olympiacos qualifié, Fener tout neuf, Berlin plus fort que Marjanovic

Fenerbahçe a acquis sa neuvième victoire de rang au Top 16 pendant que l’Olympiacos se qualifiait pour les quarts de finale.

printezis-olympiacosSans Vassilis Spanoulis, Kostas Sloukas et Brent Petway (rien que ça…), l’Olympiacos a acquis sa qualification pour les quarts de finale en réalisant une fin de partie canon contre Anadolu Efes (86-77).

Très efficaces en contre-attaque, les Reds ont fait sauter la banque stambouliote qui, malgré Stratos Perperoglou (23 pts), n’a jamais pu contenir la verve d’Oliver Lafayette (17 pts) et de Georgios Printezis (15 pts, 12 rbds). En difficulté dans la peinture (42 à 35 au rebond) et en panne d’adresse face à une défense grecque resserrée (10/31 à deux points), la formation couchée par Dusan Ivkovic ne se rassure pas à l’amorce du sprint final…

Un sprint final également mal lancé pour Saski Baskonia, tombé à Milan (99-85). Sans défense, les Basque ont subi les foudres d’Alessandro Gentile (29 pts, 7 rbds, 4 pds) et Samardo Samuels (17 & 7), et restent donc pour l’instant scotchés à la cinquième place.

Trop maladroite à longue portée et dépassée dans tous les compartiments du jeu au retour des vestiaires, la bande à Fabien Causeur (17 pts, 4 rbds, 3 ints) et Kim Tillie (4 pts, 6 rbds) marque un petit coup d’arrêt après sa victoire de haute lutte glanée la semaine passée face à l’Olympiacos. Pire encore, sa défaite, conjuguée à celle de l’Efes, relance le suspense dans le Groupe F, puisque ses adversaires du soir ne sont plus qu’à une petite victoire.

Marjanovic fissure le mur, Fenerbahçe tout neuf

Le mur berlinois plie mais ne rompt pas. Boban Marjanovic (17 pts, 10 rbds, 40 d’éval !) a beau avoir fait un chantier monstre dans l’O2 World, Reggie Redding (8 pts, 7 rbds, 11 pds) et le duo Alex Renfroe (14 pts, 6 pds) – Marko Banic (18 pts) ont fait la différence dans le money time, pour donner la victoire à l’ALBA (73-68). Et si les Teutons se glissaient en quarts ? Réponse la semaine prochaine, avec un déplacement importantissime sur le parquet quasi-imprenable du Panathinaikos.

Enfin, les quarts de finale, Fenerbahçe est sûr de les voir. Alors pour la réception d’un Unicaja Malaga éliminé depuis belle lurette, les Turcs se sont offert une neuvième victoire européenne de rang (78-63), grâce notamment au pistolero Andrew Goudelock (22 pts, 5 pds) et à l’excellent Nemanja Bjelica (15 pts, 11 rbds)… Et Bogdan Bogdanovic a même profité de l’occasion pour rentrer un missile sol-air (11 pts).

 

 

Tags : , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.