L’Olympiakos remporte la Coupe de Grèce

À quelques jours des demi-finales du championnat grec, c’était week-end festif (chacun son interprétation du mot festif) à Athènes où l’Olympiakos et le Panathinaikos s’affrontaient à l’occasion de la finale de la Coupe de Grèce.

Tout juste couronnés rois d’Europe, les joueurs de Zeljko Obradovic se sont laissés surprendre par un Milos Teodosic on fire (18 pts et 7 pds) qui s’est enflammé et a offert la victoire à son équipe (68-74).

Les Reds ont vite pris l’avantage dès l’entame de match, menant à la fin du premier quart-temps (22-17, 10’). Mais le Panathinaikos a sonné la révolte dans le sillage du duo imprenable formé par Dimitris Diamantidis (17 pts) et Mike Batiste (17 pts et 10 rbds)

Les nombreux changements tactiques d’Obradovic ont perturbé l’attaque de l’Olympiakos qui a perdu pieds alors que le Pana parvenait enfin à prendre le leadership avant la mi-temps (39-37, 20’).

De retour du vestiaire, Milos Teodosic s’est mis à abattre un travail monstrueux pour permettre à son équipe de reprendre le contrôle de la partie. Les deux équipes se sont rendues coups sur coups dans le money-time,  Teodosic, Sato et Diamantidis s’amusant à artiller derrière l’arc.

C’est encore Teodosic, bien aidé de Bouroussis, qui a eu le dernier mot. Le premier trophée de la saison pour l’Olympiakos qui remporte la Coupe de Grèce pour la seconde année consécutive.

Dès mercredi, le premier match des demi-finales du championnat débuteront avec à l’affiche : Olympiakos – Aris et Panathinaikos – PAOK.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Buk

    Juste 2 petits commentaires:

    – "C’est encore Teodosic, bien aidé d’un 3 pts de Fotsis, qui a eu le dernier mot." ==> fotsis joue au pana ;)

    – et surtout Bouroussis (13pts) a eu un impact enorme sur le match, surtout défensivement (4 contres, 10 rebonds) et a été un vrai épouvantail dans la raquette et a bcp perturbé le fonctionnement du Pana. D'autant plus que Nesterovic est out jusqu'à la fin de la saison. D'ailleurs l'Olympiakos a remporté ce match sans ses deux meilleurs marqueurs de saison régulière (Spanoulis et Rasho donc étaient blessés)!