Louis Nicollin reviendra dans le basket « quand les entraîneurs français parleront français »

L’ancien Président du Paris Basket Racing parle du basket français.

Quand Louis Nicollin a quelque chose à dire, il n’y va jamais de main morte. Président du feu-Paris Basket Racing au début des années 2000, le propriétaire du club de football de Montpellier s’est exprimé, le temps d’une interview pour Le Foot en Faux, sur sa vision actuelle du basket français:

« C’est un sport que j’adore mais j’y reviendrai quand les entraîneurs français parleront français et pas américain (Rires). Ca, ça me fait chier hein. Je ne regarde plus les matchs à la télé, sauf quand c’est l’Équipe de France. Mais enfin, les mecs qui parlent l’américain mais y en a plein les couilles ! Nous, nos joueurs, à Montpellier, ils apprennent le français, y a aucun problème ! Que ça soit notre chilien ou les autres, ils se plient à notre langue. A-t-il déclaré.

Les basketteurs américains, c’est eux qui font la loi. En Italie, les entraîneurs, ils parlent rital hein ! Les américains, ils ont intérêt à apprendre l’italien sinon… Non, on est des clowns au basket. »

Une déclaration choc à la sauce Loulou Nicollin donc, mais toujours est-il qu’il n’a peut-être pas complétement tort.

 

Tags :
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (55)

  1. braziou

    100% d'accord avec lui : marre de l'anglais et des équipes avec 5 américains !

  2. hug

    c'est clair et lui représente vraiment une majorité des français lambda ,qui s'intéresseront au basket français lorsque celui ci aura une vrai identité.

    Pour l'instant le basket français se félicite de peu de choses parceque tout les acteurs du basket ne veulent pas de changement radicaux et trouvent merveilleux leur fonctionnement des qu'une bonne nouvelle arrive mais par contre personne pour parler de l'attrait du grand public pour notre sport personne pour dire que le rugby nous as broyés ,que le hand a une meilleure image que nous , que le marketing de certains clubs est proche du zéro etc etc etc etc et la on est super content les salles sont pleines mais depuis des années et des années on stagne aux alentours de 3500 spectateurs on se félicitera le jour ou il y aura vraiment une différence ou l'on passera à 4000 spectateurs et pour cela il faut que les clubs est une salle ,que l'on impose au clubs pour la montée un vrai outil de travail, un vrai budget marketing etc etc etc

    on se régale de voir que le nombre de licenciés augmente à 465000 c'est super mais combien en aurait on si les clubs pouvaient arreter de penser en priorité à eux juste mais réfléchir un peu à l'avenir du basket en france .

    une énorme réforme doit etre faite et vite par la LNB ,la FFBB .

  3. shap

    Boum, Nicollin ou l'art de jeter des pavasses dans la mare, et la pour le coup il a quand même un peu raison, right?

  4. moneyinthebank

    trop puissant le loulou :))

    braziou , le problème c'est que le style de jeu de la proA ne correspond qu'aux ricains , les européens les bons y'en a pas chez nous , ils vont en espagne , italie ou ils restent chez eux et c'est pas près de changer.

  5. OscarAbine

    Regardez n'importe quel match d'Euroleague : quel coach parle la langue du pays du club ? Quasi aucun. Faut arrêter l'hypocrisie, c'est pareil dans tous les pays, quand t'as des joueurs d'un peu partout dans le monde, tu parles en "globish". Et c'est tout.

    Puis bon, c'est un épiphénomène et un truc de faux-cul (ce qui lui va bien, à ce mec…). Qui est capable de comprendre ce que raconte un coach à un temps mort, même en français ? Même si tu t'y connais en basket ? Parce que si tu sais pas de quel système il est en train de parler, le coach, tu comprends rien aux ajustements qu'il est en train de faire. Alors, français ou anglais, qu'est-ce qu'on en a à foutre ?

    Et j'aimerais entendre le français de ses joueurs… Bon, cela étant, le foot et la stratégie, c'est vite vu…

  6. moneyinthebank

    hug d'accord avec toi , la proA c'est beaucoup plus athlétique , nos voisins c'est plus tactique et technique.

  7. GrantHill69

    Oui oui c'est bien Loulou, reste bien chez les footeux!

  8. AND11

    IL A TOTALEMENT RAISON et Beral a raison aussi quand il veut OBLIGER les coachs à parler francais! C'est une honte pour notre championnat!!

    Il faut diminuer le nombre d'US par equipe aussi!!!

  9. elro

    Ouai, carrément!
    Le basket de France en français!!

    plus sérieusement
    il est plus visible et audible pour le grand public d entendre du frenchis que du ricains. Point bar. Ça se vends mieux en d autres termes. Le reste est que littérature et prétexte pour certain à tomber dans certains écueils ou à brandir le drapeau.

  10. AND11

    Question de principe. Le championnat de France se joue avec des français.

    C'est avant tout essentiel par rapport à la formation et à notre EDF.

  11. OscarAbine

    C'est juste faux, Basketteur. Mais conservez vos illusions…

    Les coachs "yougo", ils parlent rarement espagnol. Regarde n'importe quel match d'EL avec un club espagnol et on en reparle.

    Comme dit BCMers, l'important, c'est que le message passe, peu importe la langue.

    Et bien d'accord sur la "franchouillarde beaufitude"…

  12. OscarAbine

    Mais, putain, on s'en branle, des temps morts !

    De toutes manières, c'est complètement hypocrite : si le basket était mieux médiatisé, c'est pas des temps morts en français qu'on aurait à la télé, c'est de la pub !

    Alors qu'on vienne pas nous emmerder avec ces conneries, y'a bien d'autres sujets bien plus importants à gérer pour développer le basket.

  13. AND11

    Oscar chacun son avis. Tu m'enerve à toujours vouloir imposer ton point de vue.

    Si certains comme moi, Beral ou d'autres, on considère que c'est important que les temps morts (et tout le reste) se fassent en français, c'est notre droit. Et arrête de dire que "c'est des conneries, c'est la France franchouillarde etc etc".

  14. cp3

    pour moi, les clubs devraient obliger les Ricains à apprendre la langue française (ou du moins la base), surtout quand on sait que les joueurs sont de + en + sollicités par les sponsors, les actions dans la ville, etc…

  15. kicanovic

    Au moins ça a le mérite de réouvrir le débat sur comment améliorer la médiatisation du Basket Français , car il faut reconnaître qu'hormis la campagne européenne ( et parce qu'il y avait des joueurs Déjà Connus cf TP et Noah pour d'autres motifs ) c'est pas la joie !!

    Si ça peut aider même si j'en doute pourquoi pas essayer ( en Espagne c'est vrai ils parlent espagnol au temps mort )

    Mais je crois surtout pour en parler avec des non-basketteurs que le pire c'est tous ces changements de joueurs , plus personne ne s'y retrouve en dehors des passionnés , on a du mal à s'identifier aux équipes et puis faut admettre que quelques fois 5 ricains x 5 ricains + un temps mort en anglais et l'interview du MVP à la fin ;-)

  16. christophe

    La ProA est quand meme le seul championnat de haut niveau en Europe avec 14716 entraineurs "nationaux". C'est peut être une raison de la stagnation aussi…

  17. christophe

    14/16 je voulais dire

  18. Mr Sandman

    Premièrement, dommage pour Nicollin.

    Ce mec, que l'on aime ou pas, est un mécène et un véritable amoureux du sport. Le voir réinvestir dans le basket aurait été une bonne chose pour notre sport.

    De plus, il véhicule le coté populaire (peut être un peu trop ?) du sport contrairement à la majorité des présidents de club qui "pètent" dans la soie (je parle surtout pour le football).

    Sinon, concernant le vrai sujet de discussion qui est le fait de parler français avec les américains, obliger les coach à parler français lors des temps morts serait un faux fuyant.

    Le véritable problème reste l’intégration des joueurs étrangers dans notre pays. J’entends par là, leur volonté de s’intégrer, d'apprendre la culture et donc d'apprendre la langue. Il faut dire également qu'on ne les oblige pas trop.

    Sérieusement, combien d'américains (ou d'autre nationalité d'ailleurs) sont capables de tenir une interview en français. Je vais prendre, exprès, l'exemple d'un joueur dont le capital sympathie est grand. Blake Schilb, MVP de la saison en puissance, est à Chalon depuis 2009 et ne parle pas (ou peu) le français. Moi ça me dérange un petit peu.

    Étant parti en erasmus, en moins de 1 an je pouvais assurer une conversation sans problème dans la langue du pays.

    Ok il existe des contre-exemples dans le basket mais ils ne sont pas nombreux.

    Pour en revenir au temps mort, qu'il soit en anglais ou en français, le langage n'est pas accessible pour un public non averti. Je préfère laisser les commentateurs (et spécialement Jacques Monclar) expliquer, avec des mots plus "communs", ce qui résulte du temps mort.

    Pour finir avec un peu d'humour, finalement, on était mieux sans la perche micro aux temps morts, hein Jean Luc ?

  19. C4

    Question de volonté des joueurs étrangers : si ils veulent s'intégrer du mieux possible, ils le font (donc ça passe par un apprentissage de la langue, une adaptation culturelle …).

    Après concernant la langue parlée, tant que le message passe …

  20. hug

    si on se fout de cette france franchouillarde ,et franchement cela serait bien, alors on va continué à avoir une image desatreuse du grand public c'est tout .

  21. braziou

    OscarAbine t'es aussi borné que Monclar sur le sujet

    c'est bcp plus fondamental que tu ne le crois

    c'est une question d'image auprès du grand public

    pose toi la question de savoir pourquoi le Rugby plait autant !

  22. pp33

    moi le truc qui me fait toujours alluciner c'est quand je vois ricardo greer répondre à une interview en anglais alors que ça doit bientôt faire 10 ans qu'il vit en France !

    Ca ressemble beaucoup à du foutage de gueule ça quand même

  23. c.j

    A part quelques exceptions, les ricains n'ont pas le temps d'apprendre le francais et surtout pas l'envie. Il reste souvent entre eux dans les club et se foute royalement de ce que pense les gens c'est tout. 9a sert à rien de parler de ça, le basket français a d'autres problème

  24. fuclc

    Faux débat, on s'en fout autant que de la viande hallal !

  25. kicanovic

    même si je suis d'accord à 95% avec toi sur ce sujet, il n'empêche Ancelotti il parlait pas français avant sa venue au PSG et il fait toutes les interviewes en français aujourd'hui , cela fait partie sans doute d'une politique de communication , plus on t'entend, et mieux plus on te comprend et plus tu sensibilises le public , et le basket a besoin de public plus élargi pour se développer , au risque de devoir faire quelques efforts …

  26. krycek

    Sauf que les coachs haut-niveau en italie… ils parlent anglais…