Luis Scola comme porte-drapeau de l’Argentine aux Jeux Olympiques

L’intérieur argentin aura donc réussi là où notre Tony Parker national a échoué. À savoir être porte-drapeau de la délégation pour ses derniers Jeux sous le maillot national.

scola-argentine-Jeux-olympiquesLuis Scola fait partie du club assez fermé des joueurs ayant eu une très belle carrière à la fois en Europe et en NBA. Parti assez tard pour la grande ligue, le chevelu intérieur argentin a su se faire une place solide dans la plupart des équipes où il est passé, grâce à son jeu sobre, son QI basket et son sens du devoir. Sur le Vieux Continent, sa réputation n’était déjà plus à faire après 7 saisons impressionnantes du côté de Vitoria. Côté sélection nationale, encore une fois du très propre où il cumule (très) bons et loyaux services, et où il a fait partie de la génération dorée avec Manu Ginobili aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004. Joueur comptabilisant le plus de participations sous le maillot bleu ciel et blanc, et meilleur scoreur de l’histoire de la sélection, Luis Scola est un monument au pays. Un statut qui entrera encore un peu plus dans la postérité en août prochain à Rio pour les Jeux Olympiques de Londres, où le taureau sera porte-drapeau de l’Argentine :

« L’Argentine est de retour aux Jeux Olympiques, et cette fois-ci Scola n’est pas juste le leader de l’équipe de basket, il va mener le pays tout entier. L’intérieur vétéran portera le drapeau lors de la cérémonie d’ouverture. » a déclaré Brian Mahoney d’Associated Press.

Preuve une nouvelle fois après Pau Gasol avec l’Espagne et Yi Janlian pour la Chine en 2012, de l’impact et l’aura du basket et de la NBA sur le sport international. A l’instar de Tony Parker pour les Bleus, Luis Scola , à 36 ans et une carrière longue comme le bras, effectuera là ses derniers Jeux Olympiques sous les couleurs nationales.

Crédit photo : Chris Elise

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.