Luka Doncic, l’avenir du basket-ball mondial

MVP de l’Euroleague Junior en 2015, le très jeune ailier slovène a depuis intégré l’équipe première du grand Real Madrid, et s’est déjà imposé à 17 ans comme un joueur important dans le dispositif de Pablo Laso…

C’est un véritable phénomène en Espagne, un modèle de précocité dans presque tous les domaines du jeu ! Âgé de 17 printemps depuis à peine 2 mois, Luka Doncic s’est déjà fait une place de choix dans l’effectif du champion d’Europe en titre, et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Certains ont vu en lui une sorte de Ricky Rubio 2.0, mais ses qualités de shooteur/slasheur/passeur font de lui un joueur bien plus complet que le meneur de jeu des Wolves au même âge. Voici quelques points qui ressortent du jeu de l’ailier slovène.

Absence totale de peur

Plutôt réservé sur les réseaux sociaux, Luka Doncic n’est pas du genre timide sur un terrain de basket-ball et ne manque pas l’occasion de se montrer :

Dans la vidéo ci-dessus, il est lancé dans le grand bain par Pablo Laso à la fin d’une rencontre bien maîtrisée par le Real Madrid (saison 2014-2015), et devient par la même occasion le plus jeune joueur de l’histoire du mythique club à débuter une rencontre officielle (16ans et 2 mois). Dans une telle situation, beaucoup de joueurs auraient paniqué, mais pas Luka Doncic : bien servi par Sergio Rodriguez dans le corner droit, le prodige slovène prend immédiatement sa chance et plante un superbe trois points moins de 20 secondes après son entrée en jeu.

Un physique solide pour le jeu en pénétration

Bien qu’il ne soit pas encore majeur, Luka Doncic est déjà bien tanké (1m98 pour 88kg). Il possède souvent un avantage de taille conséquent sur ses défenseurs directs, et peut aller se frotter aux pivots adverses. Avec un pourcentage excellent sur ses tentatives à trois points (47.3), il force la défense à sortir sur lui, ce qui lui permet d’obtenir encore plus d’espace sur ses démarrages en dribble.

Sur cette action, Willy Hernangomez et Luka Doncic veulent combiner avec une passe de la main à la main. La défense s’adapte et coupe le Slovène du ballon, avec un début de prise à deux (No 11 et 13). Hernangomez pose un dribble au sol et lui transmet le ballon vers l’arrière. Le No 13 tente une interception impossible et se retrouve hors position. Doncic s’engouffre immédiatement dans la brèche, et profite du placement de Nocioni dans le corner pour fixer son défenseur avec une feinte du grand-père et aller claquer un gros dunk à une main.

Gros QI basket

Pas seulement fort une fois le ballon dans les mains, Luka Doncic est également en avance en ce qui concerne le déplacement sans ballon. Beaucoup de joueurs de sa catégorie d’âge voient encore le démarquage comme un aspect pénible du jeu, tandis que lui profite déjà des mouvements et des conseils de ses coéquipiers pour aller chercher des points faciles, ou poser l’écran qu’il faut libérer un partenaire.

https://www.youtube.com/watch?v=BS6KmccDPF4 (Suivre le lien car intégration interdite)

Sur cette action, Gustavo Ayon est en tête de raquette, et Doncic se trouve sur l’aile gauche, bien pris au marquage. La défense est concentrée sur le côté droit, car « Chacho » Rodriguez est placé dans le corner, et que Nocioni est en train poser un écran pour Fernandez, sensé couper dans la raquette, qui est à cet instant totalement libérée. Gustavo Ayon voit l’espace et fait un signe à son jeune coéquipier. Pas besoin de lui dire deux fois : Back-Door et dunk à deux mains à la clef.

L’abnégation

Luka Doncic a beau déjà être un excellent joueur, il est évidemment encore loin d’être parfait. Cependant, l’une de ses principales qualités est qu’il est très dur envers lui même, et n’abandonne jamais tant qu’il reste un léger espoir de gratter un ballon, ou de rattraper une erreur.

Sur cette action, il récupère un rebond offensif et ressort le ballon d’une manière un peu suffisante, avec une mauvaise protection de balle. Une erreur de jeunesse payée cash avec une interception adverse. Mais plutôt que s’apitoyer sur son sort ou de réclamer une faute inexistante, il se resitue immédiatement et cale ses appuis sur son adversaire pour aller chercher un contre spectaculaire.

Dans un club comme le Real Madrid, on apprécie l’attitude et l’éthique de travail de ce jeune joueur pétri de talent, mais même si dans la vidéo ci-dessous, Florentino Pérez (président emblématique du club) essaie péniblement de le convaincre de rester toute sa carrière chez les Merengues, on imagine mal le jeune prodige slovène ne pas fouler un parquet NBA dans un avenir très proche, lui qui sera éligible pour participer à la Draft 2018.

La Lebron 13 Elite est disponible chez notre partenaire Basket4ballers au prix de 199,90 euros.

Nike-elite-series

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.