Le Maccabi aux portes du Final Four, le Panathinaikos garde espoir

Le Maccabi Teal Aviv et le CSKA Moscou mènent désormais 2 manches à 1 dans leur série respective.

David-Blu-250Le Club Nation peut y croire ! Plein d’ambitions en début de saison malgré un effectif semble-t-il limité, le Maccabi Tel Aviv ne se trouve plus qu’à une toute petite victoire du Final Four suite à sa victoire sur l’Emporio Armani Milan (75 – 63).

Porté par ses deux tractions-arrière, Tyrese Rice (9 pts, 4 pds) et Ricky Hickman (15 pts, 6 pds), le club coaché par David Blatt a mis le feu à la défense italienne dès les tous premiers instants. Encore chahuté en milieu de second quart-temps, la faute à la grosse domination lombarde aux rebonds offensifs (15 à 11 au total), les jaunes et bleus ont fini par creuser l’écart peu avant la pause à force de coups de boutoir signés David Blu derrière l’arc (16 pts à 3/9 à longue distance).

La Nokia Arena et sa Gate 21 en plein bonheur, le Macca n’a laissé aucun espoir à Daniel Hackett (14 pts, 6 rbds) et ses partenaires en seconde période, s’évitant ainsi le piège du sérieux laisser aller dans lequel étaient tombés les Milanais dans le match 1.

Avec un Sofoklis Schortsanitis déchainé (8 & 4 en 14 min) au point de se jeter à deux reprises au sol pour récupérer la balle, le Maccabi Tel Aviv peut espérer boucler l’affaire mercredi, lors du Game 4, afin de ne plus connaître les divines italiennes d’ici le Final Four de mai prochain.

Un Final Four que le CSKA Moscou aurait d’ailleurs pu rejoindre dès aujourd’hui. Mais c’était sans compter sur le Panathinaikos, bien décidé à vendre chèrement sa vieille peau (65 – 59). Auteur du plus mauvais match de sa carrière Euroleague dans la manche 3, Dimitris Diamantidis s’est repris (9 pts, 5 pds, 3 ints), et avec classe s’il vous plait !

Désormais à créditer de 978 passes décisives en Euroleague, après ses 5 complétées sur ses terres ce soir, 3D dépasse Theo Papaloukas (977) et établi ainsi le nouveau record de caviars délivrés dans la plus relevée des compétitions européennes. Respect.

Seulement dépassé à la marque par le CSKA à l’amorce du money time, à la suite du premier panier primé signé par Sonny Weems (14 pts, 1/5 à trois points), le Panathinaikos ne s’est pas démobilisé et est allé chercher la victoire au combat, par James Gist (2 pts, 4 fts) et Stéphane Lasme (13 pts, 4 rbds).

Les Greens gardent donc espoir… mais ça va être dur !

Tags : , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.