ALL STAR GAME

Malgré une belle frayeur, les Bleus réagissent face aux Grecs

Si la Grèce a réalisé un retour tonitruant, la France s’est tout de même imposée 95-87 lors de ce deuxième match de l’Eurobasket 2017. Le duo Evan Fournier-Joffrey Lauvergne a été excellent pour les Bleus.

Après un revers face à la Finlande lors du premier match, l’équipe de France devait absolument réagir… et d’une belle manière ! Malgré un gros retour de la Grèce dans le 4ème quart-temps, les Bleus ont empoché une belle victoire (95-87) Dominateurs sur l’ensemble de la partie, les Bleus ont affiché globalement un visage séduisant avec des leaders, Evan Fournier (21 points), Joffrey Lauvergne (21 points, 11 rebonds) et Nando De Colo (16 points), qui ont répondu présent.

Fournier et Lauvergne donnent le ton, les Bleus en démonstration !

Dans un début de match intense, les Grecs mettaient la pression sur les Tricolores en lançant cette partie sur un 5-0. Heureusement malgré les deux fautes rapides de Thomas Heurtel, les Bleus recollaient rapidement au score grâce au duo Nando De Colo – Joffrey Lauvergne. Bien entré dans cette rencontre, Evan Fournier inscrivait 9 points de suite pour creuser un premier écart. Si Georgios Printezis maintenait son équipe dans le match, Lauvergne était agressif dans la raquette et réalisait une entame parfaite (11 points à 5/5 aux tirs). Grâce à un dernier lancer-franc de Fournier, les Bleus comptaient 12 points d’avance au terme du premier quart-temps (27-15).

Brouillons, les Grecs ne parvenaient pas à recoller et subissaient la puissance des Tricolores à l’intérieur, avec notamment 4 points de suite pour Kevin Séraphin. Et même si Thanasis Antetokounmpo (points, rebonds, contres) se démultipliait, la France répondait immédiatement avec un tir à trois points de De Colo puis un « and-one » de l’hyperactif Louis Labeyrie. Agressifs défensivement et offensivement, les hommes de Vincent Collet affichaient un visage très séduisant et surclassaient, sans forcer, les Grecs. Malgré une petite réaction de Nikos Pappas et ses coéquipiers, les Français ne paniquaient pas et réalisaient une démonstration collective pour prendre 19 points d’avance à la pause (55-36). Un festival !

Antetokounmpo fait le show, Printezis réveillent les siens mais…

Au retour des vestiaires, la Grèce se révoltait enfin et Printezis sonnait la charge avec 4 points inscrits de suite. Mais comme en première période, Lauvergne était monstrueux dans la raquette et permettait aux Bleus de conserver une avance confortable. Si les Grecs augmentaient leur intensité physique, c’est cette fois-ci Fournier qui répondait avec un tir à trois points et affichait une attitude de patron ! Profitant d’un moment de déconcentration des Français, Antetokounmpo se faisait plaisir pour limiter les dégâts avec notamment une claquette dunk sur la tête d’Edwin Jackson ! Sur un panier au buzzer de Séraphin après un caviar d’Heurtel, les Bleus faisaient toujours la course en tête (75-57).

Mais il ne faut jamais enterrer les Grecs ! Portée par un Printezis de gala, la Grèce passait un 12-0 en 2 minutes à la France pour recoller à seulement 8 points… Si Nick Calathes plantait encore un tir à longue distance, De Colo répondait immédiatement pour donner un peu d’air aux siens. Profitant de la maladresse des Grecs, les Français parvenaient à creuser une nouvelle fois un écart intéressant (+10) sur un « and-one » de Fournier. L’orage était passé ! Solides, les Bleus géraient et Lauvergne en profitait pour battre son record en sélection (21 points). Même si Papas et les Grecs ne lâchaient rien, Heurtel tuait le match sur un ultime panier à trois points. Après des derniers points inscrits par Fournier, la France dominait finalement la Grèce (95-87). Une belle victoire avant l’Islande dimanche (12h30).

Boxscore

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.