Marc Gasol : « J’ai dormi 2 heures en deux nuits avant la France »

Marc Gasol est passé à côté de son match contre la France, il vient d’avouer qu’il avait dormi seulement 2 heures en 2 nuits avant le quart de finale.

Marc-GasolMême si la performance de l’équipe de France n’est pas à minimiser, le match catastrophique de Marc Gasol (3 points à 1/7, 4 rebonds en 29 minutes) était tout de même surprenant. On vous avait parlé d’un possible lien entre sa mauvaise performance et la naissance de sa première fille la vielle de ce quart de finale. Ce n’était qu’une supposition mais l’intérieur des Memphis Grizzlies a confié que cette heureuse nouvelle l’avait empêché de se préparer correctement pour ce quart de finale contre les Bleus. Outre ses absences lors des deux derniers entraînements, Marc Gasol a effectué un aller-retour la vieille de la rencontre à Barcelone pour assister à l’accouchement et il a fait des révélations au sujet de son état de forme :

« J’ai été isolé du monde du sport ces derniers jours. Les deux nuits avant le match contre la France, je ne me suis pas reposé pour des raisons personnelles, c’est simple, en deux nuits j’ai dormi 2 heures. Physiquement, je n’étais pas en parfait état mais je voulais aider mes partenaires », a confié Marc Gasol à Marca.

Cette déclaration confirme que Marc Gasol n’était pas vraiment dans le coup lors de ce match, on peut se demander pourquoi un joueur comme Felipe Reyes est resté sur le banc alors que Gasol était diminué. En tout cas, l’intérieur de 29 ans a affiché son soutien à Juan Antonio Orenga malgré sa démission :

« Orenga n’est pas le principal responsable. On doit faire l’auto-critique de toute l’équipe. Il y a plusieurs facteurs de cette défaite, la France a bien joué et on a réalisé un mauvais match. Bien sûr, l’entraîneur a sa part de responsabilités mais les joueurs aussi. Personnellement, j’ai échoué. »

Lucide, Marc Gasol semble s’en vouloir d’avoir « abandonné » ses coéquipiers lors d’une rencontre très importante, même s’il a tout de même la plus belle excuse au monde.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.