Marc Judith : « On n’était pas dans l’intensité »

Pour l’ailier nanterrien Marc Judith, la JSF n’a pas mis assez d’intensité dans son jeu pour répondre au défi physique du BCM Gravelines-Dunkerque.

Marc-Judith-large-Sur le sentiment après la défaite
« Il y’a de la frustration car on n’a vraiment pas existé pendant le match à part un peu à la fin. On a eu un début de rencontre chaotique et on rame tout le match après pour revenir au score. On ne peut pas forcément gagner des matchs comme ça quand on les entame aussi mal ».

Sur les raisons de la défaite
« Je ne pense pas que l’on puisse se cacher derrière la fatigue. Dès le début de saison on a réussi à jouer avec la fatigue, je ne vois pas pourquoi on ne ferrait pas pareil en deuxième partie. Je n’ai vraiment pas d’explications concrètes par rapport à ce début de match ».

Sur la défense du BCM
« C’est vrai qu’ils ont eu une très très bonne défense. Çà fait quelques années qu’ils pratiquent cette défense, c’est très compliqué quand on n’est pas prêt mentalement. Çà aussi c’est une réponse à notre mauvais début de match. Au niveau de l’intensité que l’on a l’habitude de mettre en match, si on est intense et prêt mentalement on peut arriver à contrer la plupart des défenses. Là ça n’était pas le cas et en plus ils avaient une très bonne défense, nous on n’était pas dans l’intensité. 20 points à la mi-temps si on avait gagné ça aurait été comme un vol. Les équipes qui perdent de 20 points à la mi-temps, c’est très compliqué. On dépense deux fois plus d’énergie pour rester au contact et à la fin on est moins lucides ».

 

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.