Martial Bellon « très déçu par la saison d’Abdou M’Baye »

Après les déclarations de ses dirigeants, le jeune arrière a du avoir les oreilles qui ont sifflées.

Intronisé titulaire au début de la saison, Abdou M’Baye n’ a visiblement pas répondu aux attentes élevées placées en lui. Sur l’exercice 2011-2012, l’arrière a tourné à une moyenne de 10 points, 2 rebonds et 1,8 passes décisives. Trop peu donc pour le président Martial Bellon qui n’ a pas manié la langue de bois concernant son joueur.

 

« Nous avons été très déçus par sa saison. Sur le plan satistique, c’est le plus mauvais poste deux de la Ligue » (Dernières Nouvelles d’Alsace).

 

Son statut de titulaire devrait être donc remis en cause par l’arrivée plus que probable de Jeff Greer qui évoluait cette saison en Allemagne avec Ludwigsburg (8,7 pts et 4,2 rbds de moyenne. A Abdou M’Baye de montrer sa force de caractère pour montrer qu’l vaut mieux que sa saison en demi-teinte.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (6)

  1. Antante

    Plus mauvais 2 de la ligue ? Y a pire quand même en Pro A…

  2. GW

    C'est amusant de voir un président très deçu par M'Baye à 10 pts 2pd 2 reb et dans le même temps de voir Edwin Jackson listé pour les J.O avec des stats similaires (au même pourcentage au shoot) et un bilan collectif catastrophique.

    Ca démontre la pauvreté de notre réservoir de joueurs…

    On peut ne pas avoir le niveau titulaire en pro A et être en équipe de france.

    Heureusement qu'on a 2-3 joueurs hors normes, mais c'est vraiment l'arbre qui cache la foret…

  3. John White

    La critique de Bellon est justifié sous l'ère Sarre M'Baye avait menacé de quitter le club s'il n'avait pas plus de temps de jeu, Bellon est alors aller voire Sarre pour lui en parler.

    Ensuit Collet arrive il le sélectionne en équipe de France pour participer au stage de préparation de l'Euro, le club le prolonge et lui promets un role majeur ainsi que du temps de jeu.

    Résultat il réalise sa pire saison pro statistiquement, ne ce bat pas du tout et dégage une grosse nonchalance, ce qui permis à Toupane de lui prendre petit à petit sa place.