Match retour pour l’Espagne (75-70)

Dans une ambiance surchauffée, la France concède la défaite non sans s’être battue (70-75).

Batum dans le cinq, c’est le premier panier marqué des Bleus. Porté par le public, les Locaux maitrisent à commencer par Nicolas Batman Batum qui aura pris de vitesse Juan-Carlos Navarro pour aller smasher à une main. Malgré un excellent Pau Gasol (9 pts en 6min), Parker and co maitrisent les débats. Mais les Espagnols ne sont pas des manchots et arrivent à rester au contact grâce à leur capacité à réagir sur chaque action. Point noir pour les Bleus : le manque de contrôle du rebond. Sans vrai grand, la raquette n’est pas toujours bien maitrisée. Et avec deux tirs primés non-convertis, les Bleus n’ont pu égaliser avant la fin des dix premières minutes (21-23).

Les Espagnols vont dès la reprise creuser l’écart grâce à leur réussite aux lancers-francs. Sauf que les Bleus ont un duo De Colo/Parker qui assure au scoring. Car le Yak montres des difficultés en loupant inexpliquablement son dunk. Fort heureusement Mike Gelabale a retrouvé son shoot, celui qui en avait fait une arme offensive incontournable des Bleus lors du dernier Euro. Dans un sourire, Pau Gasol lui se demande ce que les Bleus ont contre lui au vu des paniers qu’il prend. Depuis le début de la préparation, c’est d’ailleurs certainement le début de match le plus abouti des Français. Les Espagnols, eux, doivent quasiment s’en remettre au seul Pau Gasol, seul joueur de la Roja à surnager et sont logiquement derrière à la mi-temps (39-37).

Mais l’Espagne c’est un collectif. Il suffit de voir les passes entre Navarro et Gasol pour s’en convaincre. Quand ils décident d’augmenter le niveau, ça fait un petit 8-0. En faisant courir les Bleus, Rudy Fernandez and co les fatiguent lentement et les surprennent sur des drives. A 57% à la mi-temps, les Bleus commencent à avoir du mal à rentrer leur shoots. Dans la difficulté, il y’en a un sur qui on peut toujours compter : captain Babac. Avec 4 pts de rang, Boris Diaw relance son équipe. Mais la partie prend un tour tendu après un échange de coups entre Mike Gelabale et Rudy Fernandez. Bercy s’électrise et siffle chaque action espagnole. Mais c’est bien la Roja qui conserve son avance avant le money-time (56-49)

4-0 dès la reprise, les Bleus semblent n’avoir pas encore digéré le passage Fernandez-Gelabale. Mais un superve tir primé de Yakhouba Diawara, suivi d’un panier face au cercle de Mister K relance totalement les Bleus.  Yannick Bokolo, d’un panier enroulé, vient se joindre à la fête. 7-0 : Sergio Scariolo est contraint de stopper l’euphorie bleue par un temps-mort. Les deux Sergio Llull et Rodriguez, prennent les choses en mains. La rentrée de Tony Parker apporte de la fluidité. Et Florent Piétrus concrétise avec une claquette-dunk. Fabien Causeur, lui, fait parler sa vista au tir primé mais comme en première période les Espagnols scorent derrière et empêchent les Bleus d’amorcer une série. Quelques tirs ratés en fin de période, des Espagnols faisant bien tourner le ballon… voilà autant de facteurs qui expliquent la défaite dont les Bleus n’ont pas à rougir.

Tags : ,
Comments

Commentaires (23)

  1. GrantHill69

    Fernandez est une sous merde, je le déteste!

  2. rapid

    Superbe ambiance a Bercy ! C'etait enorme ! C'est tout de suite mieux quand l'equipe est au complet. Merci a Rudy Fernandez d'avoir chauffé la salle… Quelle petite garce. Enorme claquette dunk de Flo sur la tete de Ibaka. Je crois que ce dernier n'a pas trop apprecié :) Bon tout est loin d'etre parfait, Tp n'est pas encore ds le rythme par ex, mais si on peut correctement s'entrainer jusqu au JO on peut rattraper le temps perdu. J'ai retrouvé l'envie qui animait cette equipe l'an dernier !!

  3. AND11

    Seraphin c'est vraiment du très très haut niveau.. Meilleur marqueur face aux Espagnols.. Quel potentiel de dingue.. ça peut devenir un monstre ce mec dans les années à venir.

    Mais Collet met Turiaf titulaire et termine le 4ème quart temps avec Turiaf sur le terrain. Si Noah était pas blessé, Turiaf serait même pas dans la sélection…

    Mike Gelabale très fort aussi. Il pue le basket ce mec.

    Par contre Nando faut vraiment qu'il arrête de jouer petits bras… Il est pas dans le rythme, force des passes, rate des tirs ouverts (à chaque fois trop court). Lâche toi gamin bordel!! C'est dommage!

  4. lexa

    Voila,une vraie rivalite est nee.si on les rencontres aux jo ca va etre marrant :) les fernandez calderon etc…qu est ce que je les deteste. y en a pas bcp que j aime ds leur equipe. et j ai bcp aimé car y a meme eu de l embrouille ac des espagnols ds les tribunes ^^

  5. lexa

    D ailleurs on m a vu sur sport +?! A un moment y aneu un zoom sur moi ac mn maillot de poitiers :)

  6. Hegotgame

    On s'en cogne de t'avoir vu ou pas mec!!!

  7. MiLissounga

    A part les tunisiens (et même), la raquette française sera en très grande difficulté dans le Groupe A :

    Argentine : techniquement c'est du très lourd, et les argentins sont rugueux et roublards. En plus, Nocioni est aussi cap de taffer Turiaf facilement.

    Nigeria : allez demander aux grecs, aux lituaniens, aux russes et à Horford ce qu'ils en pensent. La raquette nigériane s'est baladée durant le TPO.

    USA : Rien que James, c'est déjà plus physique que Turiaf au poste bas. Si t'ajoutes les qualités au rebond de Love et la dissusion de Chandler, no comment…

    Lituanie : ils ont la taille, le talent, l'expérience, la rotation à ce poste.

    La solidité française passera par Seraphin. Turiaf et Pietrus ça a l'air léger. Et comme vous vantez Traore depuis des siècles, on verra bien s'il fera quelque chose face à tous ces mecs là.

  8. bigbokz

    Donc on ne joue les JO , on reste en France ? C'est du sport , la belgique a battu la france avec juste plus d'envie . Le sport c'est vrai que le talent contribue fortement à une victoire mais l'état d'esprit , les sacrifices étalements. Un vrai sportif doit se dire que rien n'est acquis d'avance. Sinon donne toutes les coupes au Barça et qu'on arrete de jouer au foot !

  9. OscarAbine

    Séraphin très haut niveau ? Pas sur ce match, en tout cas.

    Parce que les courants d'air en défense et l'absence totale au rebond, au secours…

    Même si Turiaf n'est pas fabuleux, au moins il prend des rebonds, au moins il empêche son opposant de shooter dans un fauteuil, au moins il tente de mettre des claquettes offensives.

    Vraiment déçu par Seraphin, sur ce match.

  10. gael

    je comprends pourquoi Gazol est aussi fort::!!! Vu la photo il arrive a avoir un oeil au rebond et l'autre pour ses écrans de retard… tous ça en un regard !!

  11. GW

    Tant que Parker et Batum sont prets pour le 1e match, il n'y a pas de raisons de s'inquieter.

    La France gagnerait ces matchs la, elle arriverait arrogante aux J.O. Mieux vaut galerer, se faire surprendre par la Belgique, qu'arriver en jouant les gros bras.

    J'espère que Collet met les joueurs face à leurs responsabilités et ne met pas tout sur les absences de Parker et Batum.

    Au moins on sait que Seraphin ou Diaw peuvent prendre des iniatives.

    Ils serviront de relais et maintiendront la pression quand Parker et Batum baisseront le pied.

    De Colo on aimerait bien mais il est toujours aussi frileux… Avec ou sans Parker ca change rien pour lui il se contente detre un role player… Dommage !

    Bref, je prefère voir une équipe de France en galère, qui arrive le couteau entre les dents, que des caïds qui s'imaginent déja 3e du groupe et qui se font surprendre par l'équipe du Nigeria a trop vouloir gérer ! La Nouvelle Zelande c'était y a pas si longtemps que ca et les joueurs étaient les mêmes !

  12. coach III

    Du bord du terrain, ca m avait juste l'air que Turiaf a réussi à sortir pau Gasol tout doucement de sa routine…..

    A vous d en tirer les conclusions…….