Mickael Gelabale « Nous sommes revanchards »

Mike Gelabale fait le point sur l’état de forme de son équipe à l’approche des playoffs.

BasketActu : Comment appréhendes-tu ces playoffs ?
Mickael Gelabale : Bien puisque sur la deuxième partie du championnat nous avons bien joué, on a montré que nous devions faire peur à tout le monde, que nous n’étions pas une équipe facile à battre. Si demain nous arrivons avec la même mentalité que nous avons montré ces derniers mois, nous n’avons rien à craindre.

BasketActu : En tant que capitaine, tu as parlé à tes coéquipiers ?
MG : Non, pas du tout, nous avons eu une bonne semaine d’entraînement pour le moment. Le mieux, c’est d’attendre demain (aujourd’hui, entretien réalisé lundi) pour parler aux joueurs.

BasketActu : Quel va être ton discours ?
MG : C’est de ne rien laisser passer, de jouer ce match comme si c’était le dernier et que le meilleur sera au bout.

BasketActu : Vous faites une superbe deuxième partie de saison, les playoffs tombent à point, non ?
MG : Effectivement par rapport à notre deuxième partie de championnat je pense qu’on est une équipe à craindre. Il va falloir que l’on joue avec une bonne intensité comme on a joué pendant cette période.

BasketActu : Tu termines MVP français de la saison régulière, c’est important pour ta confiance ?
MG : C’est bien pour ma confiance, je pense que ça fait longtemps que je suis dans le circuit, donc la confiance je l’ai déjà acquise. Il faut absolument que je montre aussi que j’ai eu le titre de MVP cette année, j’ai les playoffs derrière, il faut absolument que je prouve ce que j’ai eu.

BasketActu : Tu vas jouer contre un très fort joueur, puisque tu vas être opposé directement à Blake Schilb, c’est des duels que tu aimes ?
MG : J’aime bien, j’aime bien jouer contre des joueurs talentueux où tu crois, des fois, que tu l’a arrêté et que finalement  il passe. Ça te pousse toujours à t’améliorer, c’est des joueurs comme ça qui te font progresser.

BasketActu : La clef de ce match ?
MG : Ce sera en défense, tout ce qui est défense, rebonds, les balles perdues, je pense que ce seront les clefs.

BasketActu : Est-ce que tu penses que c’est bien de prendre Chalon suite à leur match de dimanche ?
MG : Ils viennent de gagner la coupe de France, c’est normal qu’ils aient un peu plus de confiance en eux. Nous, nous avons perdu le dernier match, mais je trouve que nous nous sommes très, très bien entraîné derrière. Nous sommes aussi un peu revanchards par rapport à ce qui s’est passé cette année, je pense que nous allons aller gagner là-bas.

BasketActu : Est-ce que tu vous vois aller au bout ?
MG : Je pense que si nous battons Chalon, après nous ne pourrons que mieux faire.

BasketActu : Ton avenir à l’ASVEL, comment tu le vois ?
MG : Je ne sais pas.

BasketActu : Est-ce que le déroulement des playoffs peut avoir une influence sur ta décision ?
MG : Non ça n’a aucune importance.

BasketActu : Quel bilan tires-tu de ta première année à Villeurbanne ?
MG : Pour le moment, tout s’est super bien passé. Il y a eu des hauts et des bas, mais ça peut arriver dans toutes les équipes. Je trouve que tout s’est bien passé, le plus important, c’est que je me sois senti bien. J’ai pris un ou deux mois pour vraiment m’adapter, ça s’est super bien passé tout le long. Il n’y a rien d’autre à dire.

BasketActu : Vous avez eu une première partie de saison difficile, est-ce que pour toi la deuxième partie de saison est une revanche par rapport à tout ce qui a pu se dire ?
MG : Au début il y avait un gros effectif, c’était un cinq majeur et après que des jeunes. La plupart des jeunes n’avait jamais joué en pro, il n’y avait qu’Edwin, Paul et Bangaly, ils avaient fait deux, trois trucs l’année dernière, mais en tant qu’espoirs. Ils n’avaient jamais joué 5-6 matches d’affilée sur le terrain et je ne parle pas d’une année à jouer pleinement. C’est vrai qu’il y avait un cinq, mais derrière il n’y avait pas de rotation, il fallait laisser le temps aux jeunes de s’adapter. Le cinq majeur, ce n’est pas comme si c’était un cinq qui se connaissait. Devon je ne le connaissais pas, Andrea je le connaissais que de nom, et Vassallo j’avais joué une fois contre lui avec Paris. Il fallait absolument qu’on apprenne à se connaître et ça ne se fait pas du jour au lendemain.

BasketActu : Tu nous a parlé des jeunes, tu es content de leur évolution sur la saison ?
MG : Oui, oui, ils nous ont apporté et sans eux on ne serait pas là.

BasketActu : Est-ce que c’est toi le relais un peu entre ce 5 majeur à majorité américaine, et ces jeunes à majorité française ?
MG : Oui, j’espère bien, j’essaie de faire la part des choses, être entre les deux. J’ai fait et je fais du mieux que je peux.

BasketActu : C’est quelque chose que tu aimes donner aux jeunes ?
MG : Oui, bien sûr. Je pense qu’on m’en a donné aussi beaucoup quand j’étais jeune. J’étais avec des gars plutôt sympa, je n’ai jamais eu de prise de tête avec eux, et avec les jeunes ça a été pareil cette année.

BasketActu : Tu peux nous expliquer pour tes cheveux ?
MG : Parce que ça faisait longtemps, et ça faisait longtemps aussi que je me tâtais à les couper, mais à chaque fois je me disais « Nonnnn, garde tes cheveux, ça fait longtemps que tu les as…« . Et là j’avais envie et j’ai coupé …

BasketActu : Tu te sens plus aérien ?
MG : Non, pas du tout. (sourire)

Tags : , ,
Comments

Commentaires (9)

  1. Tapion

    il avait pas l'air de bonne humeur… :s

    J'espère qu'il va rester à l'ASVEL. Faudrait qu'ils commencent à se bouger en coulisse.

  2. Milissounga

    C'est cool, des 5 majeurs exclusivement américains en Pro A, des temps morts en anglais; et dans championnats N1 à Prénate, on doit empêcher les étudiants et les travailleur africains de France de jouer au Basket. C'est Bien.

  3. kenbb

    +12 milissounga

  4. Ben71

    Ok pour la N1. Sinon pour le reste… Chalon t'as 2 ricains dans le 5 c'est tout. Et moi aussi je parle anglais en entreprise en France, faudra que tu t'y fasses c'est ca la vie de maintenant.

  5. maksim

    Ils doivent être encore plus revanchards maintenant !!!

  6. AND11

    Haha super match du MVP français hein !!