Mickaël Gelabale se laisse 15 jours pour signer en NBA

Le swingman tricolore veut trouver un contrat… et vite.

N’ayant pas disputé un match depuis la fin de l’Eurobasket, Mickaël Gelabale se cherche une franchise NBA. Contacté par le SLUC Nancy en début de semaine, l’ailier international a refusé poliment la proposition du club lorrain afin de se trouver un contrat outre-Atlantique. Dans le journal L’Equipe paru ce matin, Gelabale est venu expliquer son choix:

« Ce n’est un secret pour personne, je rêve de retourner en NBA. Ça reste mon rêve de gamin. Si je ne trouve pas de place d’ici à une quinzaine de jours et que Nancy n’a toujours pas recruté, je serais honoré de les rejoindre. »

MVP français la saison passée, le joueur se laisse donc du temps avant de revenir en Europe. Toutefois, bien que la NBA soit son rêve, celui-ci n’est pas prêt à tout pour y décrocher un contrat :

« J’avais fait des work-out concluants (à Atlanta et San Antonio – ndlr). Mais le lock-out, tous les mouvements de joueurs rendent tout ça très flou. Mes agents discutent avec les clubs. Ce qui est sûr, c’est que je n’irai pas faire un training camp sans certitudes. J’ai vingt-huit ans, j’ai déjà donné. Si je pars, c’est pour passer une visite médicale et signer un contrat. Les clubs m’ont vu à l’Euro, ils savent ce qu’ils ont à savoir sur mon jeu. »

Difficile donc d’y voir clair, d’autant plus que les différentes équipes voudront certainement le voir à l’œuvre afin de pouvoir juger son état de santé.

 

Tags : ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (28)

  1. AND11

    Ciao mec.

    Et pis quoi encore. Comme si le Sluc allait attendre 15 jours que Monsieur se décide. On a déjà perdu 1 semaine…

  2. Brieuc

    Bonjour le SLUC, est ce que je peux m'entrainer avec vous?

    Oui bien sur…. Ah le Lock-out est finit, tu signes avec nous pour palier remplacer Nico? on a moyen d'être dans le Top 16 là

    Ah non…. désolé mais il faut que je vois si je peux signer en NBA, ou en Europe dans un gros club.

    J'comprend pas son choix, il revient de blessure a moyen de jouer en france dans une grosse équipe ou pour Monchau les postes 3 jouent énormément et lui non j'veux essayer la NBA cirer du banc et avoir un maillot floqué geleballe!

  3. Soulquarian

    Pathétique

  4. Rahsaan

    Bande de rageux de Nancéens. Ca va vous avez pas trop les chevilles qui enflent ? On a pas le droit de dire non au SLUC ?

    Depuis l'été dernier, il a toujours dis qu'il voulait jouer en NBA et c'est pour ca qu'il a signé à Charleroi car c'était le seul club qui lui laissé une clause libératoire pour la NBA.

    Et là, le lock out se termine et vous vous étonnez qu'il veuille rejoindre la NBA ????

    Il est cohérent dans son discours. Puis arrêtez avec votre Euroleague, il y a déjà joué deux ans avec le Real, il sait ce que c'est. Surtout si c'est pour jouer 4 matchs parce que vu comment vous jouer, le top 16 est une utopie !

  5. tom

    Ho les rageux, on se calme ?!

    Je pense qu'aucun d'entre vous ne sais ce qui s'est dit entre lui et le staff nancy.

    Il a voulu mettre une clause NBA dans tous les contrats qui lui on été proposé jusqu'à présent, et oh surprise, la NBA reprend, et il cherche à y retourner (avec qui plus et de bonne chance de décrocher autre chose qu'un role de 12eme homme).

    Si le staff de nancy tombe des nu maintenant en s’apercevant qu'il n'ont pas d'autre solution sous la main, c'est carrément une faute professionnelle de ne pas avoir anticipé la situation, parceque c'était une évidence que ça allait se passer comme ça.

    Mike était en bon contact avec Atlanta et San Antonio avant le lock out, et il semble que Denver soit aussi sur le coup. Je le verrai bien partir à SA si ils arrivent à échanger Jefferson contre un intérieur.

  6. Globule rouge et ble

    C'était clair dès le début, les Nancéens savaient qu'il voulait retourner en NBA.

  7. AND11

    Rashaan le problème n'est pas qu'il refuse le sluc, ça on s'en branle. Le problème c'est la facon dont il l'a fait.

    Ne lis pas ce que tu as envie de lire. Merci.

  8. MagicCunt2012

    Ça y est les calimeros sont de retour !

  9. Michoco

    Laisser le réaliser ses rêves , peu importe le mec est irréprochable sur le terrain.

  10. Tatoonet

    Encore un qui croit au Père Noël …

    Faut dire que c'est le moment propice pour y croire et mettre ses baskets sous le sapin !!!

  11. ohnona yann

    Une précision importante : Mickaël Gelabale ne s'est JAMAIS entraîné avec le SLUC Nancy, contrairement à ce qui a été annoncé dans la presse. Pour le connaître depuis un certain temps, je peux vous affirmer que son discours à lui, depuis son retour de blessure à Cholet, il y a deux ans, a toujours été le même : il veut retourner en NBA. Son expérience à Seattle avait été ruinée par la concurrence, notamment de Ray Allen, puis par sa blessure au genou, au moment même où il commençait à gagner du temps de jeu et à montrer son véritable potentiel.

    Qui peut le blâmer de garder en travers de la gorge ce passage inachevé de sa carrière ? et puis vous pensez sérieusement qu'un joueur, quel qu'il soit, entre Nancy et une opportunité NBA, choisirait la France (cf Alexis Ajinça par exemple) ?

    Yann Ohnona, l'auteur de l'interview dans L'Equipe

  12. michael

    en meme temps,t'es basketteur,la nba,c'est le rêve de tous

    les mecs qui partent d'eux même de la NBA sont des gars qui ne supportent pas de faire figuration sur le banc,des gars qui avaient un statut de star dans leur équipe avant la nba et qui n'ont plus la mm importance en NBA,leur égot en prends un coups

    Gelabale,c'est comme mahinmi pour moi,ils savent qu'ils seront pas les gachettes en NBA mais cette ligue les attire plus que jouer dans les autres ligues

    La NBA,c'est l'aboutissement de n'importe quel basketteur qui se respectent

    ils ont déjà de la chance de pas ètre recruter dans les ligues mineures américaines

  13. Kisdra

    La NBA fait rêver et attire les joueurs tout simplement parce qu'elle brasse du pognon à la pelle, c'est tout !

    Nos joueurs français qui ont tant été médiatisés ici pendant le lock-out, aux USA ils retombent dans la masse, parce qu'à quelques exceptions près, ce ne sont pas vraiment ce qu'on pourrait appeler des joueurs majeurs dans leurs équipes respectives.

    Le statut de star, c'est en France qu'ils l'ont, pas outre-Atlantique, c'est certainement pas aux États-Unis que Boris Diaw aurait été acclamé par toute une salle comme ce fut le cas à Beaublanc quand il y est venu avec Bordeaux en Coupe de France, ou qu'un club enregistre sa meilleure affluence de la saison parce que dans l'équipe d'en face y a Tony Parker…

  14. OscarAbine

    Merci pour la précision, Yann. Ca remet les choses en perspective.

    Et on lui souhaite qu'une chose, réussir dans ses projets…

  15. Mr Sandman

    va dire ça à Laurent Sciarra