Mike Pietrus opéré du genou mardi

MP2.0 souffrait depuis le mois de décembre, il ne sera opéré que mardi…

Dans son édition du jour, L’Équipe fait le point sur le forfait surprise et entouré de mystère de Mike Pietrus. La raison officielle est donc bien un genou douloureux :

« Mickaël doit se faire opérer mardi à Paris« , a confié au quotidien l’agent du joueur Bill McCandless, qui depuis l’annonce du forfait communique allègrement alors que son client a demandé à la Fédération la plus confidentielle des communications. « C’est une opération mineure, de type arthroscopie, pour retirer des bouts de cartilage. Mike a commencé à se plaindre de douleurs au genou droit dès le mois de décembre. Il a raté la fin de saison (les douze derniers matches) pour se reposer, et a vu notamment un osthéopathe, qui a diagnostiqué un problème à la rotule. Mickaël a subi un traitement par injections pour retrouver de la mobilité. Puis il est parti en confiance en Guadeloupe, pour entamer sa préparation physique en vue de l’équipe nationale. C’est seulement à son retour qu’il a été estimé par le staff de l’équipe de France qu’il fallait une opération.« 

Le blessure était donc connue depuis longtemps, mais selon Patrick Beesley, le directeur de la sélection, les Suns ne la connaissaient pas, ou alors ne l’ont pas communiquées à la fédé :

« Encore eût-il fallu savoir qu’il était blessé ! Quand on s’est renseigné à Phoenix, on nous a laissé entendre qu’il ne l’était pas… On a un des meilleurs systèmes de suivi médical avec un kiné-osthéopathe (Fabrice Gautier) sur place, aux USA, qui se déplace à la demande voir nos joueurs.« 

Mais Pietrus n’a visiblement pas daigné faire appel à lui. Une négligence qui coûte cher, puisque la France perd donc, après Yannick Bokolo, un deuxième très gros défenseur…

Tags : , ,
Comments

Commentaires (3)

  1. AND11

    Qui coûte cher ?

    Je le vois pas comme ça moi… Et sur les postes exté on a largement ce qu'il faut.

  2. Patrick

    Moralité : à partir de l' an prochain visite médiale obligatoire la semaine qui suit la fin de saison.

    Surtout pour les basketteurs non professionnels.

  3. Startrak

    C'est qui qui paye l'opération pendant ce lock-out???

    En plus il ne peut pas contacter son club…bon courage à lui!