Milos Teodosic (17 pts, 7 pds) et le CSKA Moscou surclassent Madrid

La Red Army a pris sa revanche en dominant de la tête et des épaules le Real Madrid (81 – 72).

Attention, score trompeur. En mission, le CSKA Moscou nous a très certainement offert, en fin d’après-midi, son tout premier match de très belle facture dans cette édition 2012-13 de l’Euroleague. Emmenée par un Milos Teodosic rayonnant à la mène (17 pts, 7 pds), la formation moscovite a étouffé un Real Madrid dépourvu d’imagination.

Véritable métronome, toujours présent dans les (courts) moments de flottement des siens, Teodosic a fait suer sang et eau à Sergio Rodriguez et cie. Accompagné par un Sonny Weems  auteur quant à lui d’un gros début de match et d’une défense enfin digne des standards européen (21 pts), le meneur serbe a distillé le jeu à la perfection, pour le plus grand bonheur d’un Nenad Krstic (16 pts) à son aise face aux pauvres Begic, Hettsheimer ou autres Marcus Slaughter (8 pts… et le double offerts à l’adversaire). Parvenue à contrôler avec une facilité rare le jeu up tempo des Espagnols – grâce notamment à la belle défense pot de colle d’Aaron Jackson sur Llull -, la Red Army n’a jamais été mise en difficulté, malgré le sacré numéro de Rudy Fernandez (24 pts).

En effet, seul Madrilène au niveau, Rudy la terreur s’est mué en soliste de génie. Virevoltant, extrêmement adroit à longue distance et volontaire de l’autre côté du parquet, l’ancien Trail Blazer a tenu son équipe à bout de bras. Nikola Mirotic muselé par Khryapa (6 pts, 11 rbds), Marcus Slaughter incapable de scorer autrement que sur des dunks et Carlos Suarez invisible une fois les premières minutes écoulées, Pablo Laso n’a pendant très longtemps jamais su sur quel autre cheval misé.

Presque par miracle encore dans le match à quelques minutes de la fin, la Casa Blanca s’est alors décidée à tout donner pour sauver son pointaverage acquis au match aller (+8). Reste que, en dépit du retour en forme trop tardif de Jaycee Carroll (7 pts), le CSKA d’un Papaloukas très old school (4 pts, 3 rbds, 10 d’éval) avait réellement décidé de mettre tout le monde d’accord.

Score final : 81 – 72

Tags : , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.