Nancy gagne dans la douleur, JJ Miller blessé

Bien bousculé par Poitiers, le SLUC Nancy remporte une victoire étriquée.

Après sa belle victoire acquise face à Bilbao en Euroleague, le Nancy accueillait un Poitiers Basket privé de Cédric Gomez. Bien qu’annoncée comme largement favorite, l’équipe de Jean-Luc Monschau a eu du mal à se défaire d’un adversaire poitevin bien décidé à faire tomber le leader.

Pourtant, la rencontre ne pouvait pas mieux commencer pour des Nancéiens surfant sur la confiance accumulée, en fin de match, face à Bilbao. Grâce à une série de trois shoots consécutifs à trois points, Jamal Shuler (8pts, 4rbds, 4pds) et ses coéquipiers parviennent à creuser un premier écart de neuf points en milieu de premier quart-temps. Courageux des deux côtés du terrain, les joueurs de Poitiers haussent alors leur degré d’agressivité et parviennent à stopper l’hémorragie. Le premier quart-temps se termine sur un score de 21-17 presque flatteur pour les hommes de Ruddy Nelhomme, tellement Nancy avait pu paraître facile sur certaines séquences.

En début de deuxième quart, les deux équipes font preuve d’adresse extérieure et se répondent coups pour coups. Venus en « opération commando », Pape Badiane (10 pts, 7 rbds) et ses partenaires continuent à maltraiter les joueurs nancéiens en mettant une grosse intensité physique dans la rencontre. Plutôt émoussé (pour ne pas dire plus), Nicolas Batum (1 d’éval ce soir) ne parvient pas à faire la différence côté SLUC. Habitué aux bagarres dans la peinture, c’est Victor Samnick (20 pts, 4 rbds) qui se charge alors de faire le métier aussi bien en attaque qu’en défense. Côté PB86, Antonio Grant (11 pts, 3 pds) et JJ Miller (15 pts en première mi-temps) maintiennent leur équipe dans le match. Mi-temps: 39-32.

Poitiers revient mais Miller se blesse…

Au retour des vestiaires, c’est le vaillant Pierre-Yves Guillard (5 pts, 5 rbds) qui permet à Poitiers de revenir à -1 au score. En face, le SLUC de Pape Amagou (16 pts, 19 d’éval) perd son adresse et bafouille son basket. La faute, sans doute, à une zone poitevine qui leur aura causé bien des soucis ce soir. Toujours est-il que les deux équipes se tiennent et son même à égalité en milieu de troisième quart. JJ Miller (18 pts à 4/5 aux trois points), tout simplement intenable ce soir, porte son équipe sur ses épaules. Toutefois, celui-ci se blesse en fin de troisième quart-temps. Après s’être fait contrer par Adrien Moerman alors qu’il montait au dunk, le meneur américain voit l’intérieur nancéen retomber sur sa cheville. Sorti sous les applaudissements du public, Miller ne reviendra plus sur le parquet. C’est alors qu’Evan Fournier (7 pts mais 0 d’éval) décide de prendre les choses en main en inscrivant ses 5 premiers points du match, dont un 3 points permettant au Poitiers Basket de virer en tête en fin de quart-temps (55-56).

Nancy fait le métier, Poitiers n’a plus de gasoil.

N’ayant plus de meneur de métier à sa disposition, Rudy Nelhomme ne peut plus compter que sur Evan Fournier et Rasheed Wright pour guider le jeu des siens. Côté nancéien, Akin Akingbala (10 pts, 6 rbds), pourtant moins brillant qu’à l’accoutumée, revient aux fondamentaux et fait valoir son importante carcasse dans la peinture. Le score est toujours très serré entre les deux équipes, mais les poitevins commettent trop de fautes pour espérer prendre un réel avantage. Preuve en est, en un peu plus de 30 minutes de temps de jeu, les joueurs du SLUC seront allés 26 fois sur la ligne des lancés-francs. Une statistique pas du tout du goût du coach poitevin qui fera à part, à plusieurs reprises, de son mécontentement envers le corps arbitral. Menant de 3 points à quelques minutes de la fin, les hommes de Jean-Luc Monschau font preuve d’expérience et sortent les griffes pour conserver leur avance. En manque de jus, les joueurs du Poitiers Basket 86 ne répondent plus et laissent le score s’envoler. Victoire du SLUC Nancy 76 à 66.

 

 

Nancy

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 76 22 – 55 40.0 9 – 20 45.0 23 – 34 67.6 10 24 34 4 2 19 12 17 16 26 84
5. Akingbala Akin * 32 10 4 – 7 57.1 0 – 0 2 – 4 50.0 3 3 6 1 0 1 1 2 2 3 12
6. Grant Kenny 11 1 0 – 1 0.0 0 – 1 0.0 1 – 2 50.0 0 1 1 0 0 1 0 0 0 1 1
7. Badiane Moussa 9 0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 – 0 2 0 2 0 0 0 0 0 2 0 1
8. Shuler Jamal * 23 8 3 – 4 75.0 2 – 3 66.7 0 – 0 1 3 4 1 0 4 0 2 1 0 14
10. Thalien Kevin 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
11. Linehan John * 31 11 3 – 8 37.5 2 – 5 40.0 3 – 4 75.0 0 3 3 0 0 9 4 3 1 3 18
13. Samnick Victor 17 20 5 – 9 55.6 1 – 2 50.0 9 – 12 75.0 1 3 4 0 0 1 0 1 2 6 17
14. Pinda Kingsley 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
15. Batum Nicolas * 31 7 2 – 8 25.0 0 – 2 0.0 3 – 6 50.0 0 4 4 0 0 2 1 4 3 7 1
16. Kurtic Dzenan 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
17. Amagou Pape Philippe 23 16 4 – 4 100 4 – 4 100 4 – 4 100 0 0 0 0 0 1 5 3 1 5 19
18. Moerman Adrien * 23 3 1 – 13 7.7 0 – 3 0.0 1 – 2 50.0 3 7 10 2 2 0 1 2 4 1 1

Entraîneur : Jean-Luc MONSCHAU

Poitiers

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 66 27 – 61 44.3 10 – 24 41.7 2 – 7 28.6 7 20 27 2 3 12 9 21 26 16 56
4. Miller J.J. * 25 18 7 – 10 70.0 4 – 5 80.0 0 – 0 0 0 0 0 1 2 0 3 2 0 14
5. Wright Rasheed * 29 7 3 – 10 30.0 1 – 4 25.0 0 – 0 2 0 2 0 1 1 0 3 5 2 0
7. Badiane Pape * 20 10 5 – 7 71.4 0 – 0 0 – 1 0.0 1 6 7 1 0 2 0 1 4 1 16
9. Dalmat Jeffrey 1 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 1
10. Fournier Evan 25 7 3 – 10 30.0 1 – 5 20.0 0 – 2 0.0 0 2 2 0 0 2 3 5 4 6 0
11. Guillard Pierre-Yves * 31 5 2 – 7 28.6 1 – 2 50.0 0 – 0 0 5 5 1 0 2 5 1 2 0 12
12. Baikoua Ribar 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
14. Younger Kenny 24 6 3 – 5 60.0 0 – 2 0.0 0 – 0 2 3 5 0 0 0 0 2 3 1 7
15. Devehat Yann 6 2 0 – 1 0.0 0 – 0 2 – 2 100 1 0 1 0 0 0 0 0 1 2 2
16. Harley Kevin 8 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 1 1 2 0 0 0 0 3 2 2 -1
18. Bongo Nsoli Ken 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
20. Grant Antonio * 31 11 4 – 11 36.4 3 – 6 50.0 0 – 2 0.0 0 2 2 0 1 3 1 3 3 2 5
Tags : , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (11)

  1. dupond

    Simpa les applaudissements des Nancéiens pour la sortie de JJ Miller.

    Si quelqu'un a vu le match et peut me dire de la prestation de 8 min de Kevin Harley (17 ans)?

  2. forlan

    Apparemment JJ Miller souffre d'une petite fracture … fais chier, il était on fire! je sais pas si du coup le PB va faire appel a un joker …

  3. Tapion

    Il va quand même falloir que Nicolas Batum apprenne à se dire que c'est "normal" qu'il soit ciblé (et pas gentillement) par une défense…

  4. gigijunior

    une question, est ce que Poitiers a cherche a doublé sur Batum a chaque fois qu'il a la balle poste bas?

  5. batman

    Le jeune Harley à du recevoir 3 fois le ballon…meilleur marqueur sur le match des espoirs juste avant…il a du jus le garçon.