Nancy remporte le back-to-back de justesse

Les Nancéiens recevaient Le Mans à Gentilly ce soir et s’ils géraient parfaitement en première période, ils ont bien failli voir le match leur filer entre les mains.

Les joueurs de JL Monschau débutaient la rencontre sur les chapeaux de roues grâce à un Kenny Grant (12 pts à 4/8 à 3 pts, 3 rbds et 4 pds) insolent d’adresse. Stephen Brun (11 pts à 4/6) inscrivait le premier shoot derrière l’arc et a vite été rattrapé par Grant qui enfilait trois shoots longues distance. L’adresse de Nancy leur a permis de faire l’écart et Tremmell Darden (19, 4 et 2) a vite pris le relais pour enfoncer les Manceaux. Willie Deane (7, 3 et 8) distribuait des caviars dans tous les sens et Nancy bouclait le premier quart-temps avec 7 longueurs d’avance (26-19).

Le second quart-temps est à l’image du premier, dominé par le SLUC malgré la défense intensive du Mans. Les joueurs de JD Jackson étaient bien trop maladroits pour inquiéter Nancy et passaient leur temps à courir après le score. Ben Dewar leur permettaient de garder la tête hors de l’eau alors que Seydou N’Joya (6, 2 et 2) prenait brillamment le relais de Deane à la mène. Le jeune nancéien se permettait même d’ajouter deux points au compteur de son équipe dans les dernières secondes avant de rejoindre le vestiaire (51-39).

De retour sur le parquet, les Manceaux se montraient plus agressifs et plus mordants. Antoine Diot (10 pds) servait ses coéquipiers et JP Batista (14 pts, 11 rbds, 7 pds et 6 int) ramenait son équipe à 4 petits points. En défense, Ben Dewar faisait un boulot monstrueux pour limiter Darden. Mais Willie Deane ouvrait son compteur point pour redonner un peu d’air à Nancy. Brun enchaînait et Nancy reprenait le contrôle de la partie.

Mais c’était sans compter sur le réveil d’Alex Acker (21 pts dont 3/3 à 3 pts, 3 rbds et 3 pds) omniprésent dans le dernier quart-temps. L’ailier inscrivait 8 pts en 4 minutes. Le Mans montait en puissance alors que Nancy perdait complètement ses moyens. Les locaux ne parvenaient pas à trouver le cercle et restaient 5 minutes sans marquer le moindre point. C’est Victor Samnick (6, 6 et 3) qui envoyait Akin Akingbala (6, 8 et 2) au alley oop pour débloquer la situation. Mais Nancy perdait trop de ballons et les Manceaux en profitaient pour passer devant pour la première fois grâce à une claquette dunk de Charles Henri Kahudi. Une grosse défense et Le Mans passait un 16-2 à ses adversaires. C’est alors que Kenny Grant refaisait surface derrière l’arc, suivi de près par Willie Deane. La tendance s’inversait et Nancy reprenait les manettes dans la dernière minute de jeu. La fin de match était aussi bien excitante que foireuse des deux côtés du terrain. Entre lancers francs loupés (Deane et Dewar), dunk raté (Akingbala), remise en jeu casse gueule, c’est finalement Nancy qui arrache la victoire sur le fil 76-75

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (13)

  1. Tapion

    ils peuvent dire merci à Ben Dewar, c'est honteux de rater autant de tirs primés dans le corner…

  2. AND11

    Première mi temps splendide, équipe qui a du coeur, joueurs qui donnent tout sur le terrain, bonne communion avec le public, un franchise player impeccable match après match, un apport efficace du banc (pour une fois). Merci, merci à cette équipe. Franchement après 3 ans des frères greer and co, je suis heureux et ravi de vivre cette saison là avec le Sluc. Vraiment!

    PS : Je sais plus comment te remercier Neg :) :)

  3. jeannot

    En tout cas il est carrément pourri le speaker de nancy

  4. A.B.

    par contre Le Mans cette année c'est moche … sur le papier elle avait de la gueule cette équipe … Bon elle n'est pas épargné par les blessure de ses cadres (Acker-Diot-Koffi) mais JD Jackson n'a jamais été remit en cause ?

    Ne pas faire les PO sera un sacré échec …

  5. maksim

    Là faut un peu relativiser Koffi manque beaucoup mais je trouve que ça manque un peu trop de Diot…il joue pas assez pour lui il cherche trop à être proche du texte en oubliant de jouer pour lui…

    Pour deane depuis qu'il est meneur il est vraiment excellent…N'joya pas dégueu hier non plus…

  6. maksim

    Ses 10 passes non mais le fait qu'un mec de son niveau ne prenne que 2 shoots si !!!

    Il a suffisamment de classe, de technique, de vitesse pour dominer en Pro A ou au moins pour faire quasi systématiquement des décalages en situation de 1vs1…d'être une vraie valeur ajouté pour son équipe quoi…là bien trop souvent il fait juste tourner stérilement la balle…

    Je parle pas spécialement du match d'hier d'ailleurs…c'est comme ça depuis le début de l'année…

  7. AND11

    C'est vrai que Diot m'a déçu hier. D'ailleurs, j'étais surpris quand j'suis rentré de voir qu'il avait fait 10 passes. C'est un peu un fantôme sur le terrain.

  8. ld21

    Au Mans l'enorme probleme c'est Jackson quand même. J'aime pas trop critiquer les coachs, mais alors lui … Rien que les temps morts filmés sur Sport + … C'est le neant absolu. Il parle pour rien dire

  9. Le Poutche

    Peu importe de toutes façons puisque j'imagine que l'équipe qui veut le plus remporter le championnat c'est l'ASVEL.