Nancy sans pression en Euroligue

Le champion de France en titre démarre ce soir sa campagne européenne. Et du côté lorrain, on la joue modeste à l’image du coach Jean-Luc Monschau.

3 ans après, les voilà de retour en Euroligue. Et cette fois-ci dans une poule A que Jean-Luc Monschau juge « homogène » dans les colonnes du Républicain Lorrain. En débutant par Cantu et Bilbao, le SLUC démarre par ses deux adversaires, a priori, les plus abordables mais au final ce qui pourrait la différence selon le technicien lorrain, c’est l’argent.

« Mes joueurs vont rencontrer des adversaires dont le salaire moyen est trente fois supérieur […] Si on peut être champion de France avec le 8 e budget, en Euroligue, c’est impossible. Nous avons le 6 e budget du groupe et nous étions dans le 6 e chapeau au tirage, ce n’est pas un hasard… Je ne vois pas énormément de critères qui pourraient nous permettre de croire à une qualification pour le top 16. Soyons raisonnables. En sport, l’envie et la motivation ont ses limites. Dans un contexte économique élevé, les surprises sont rares. Pourquoi des joueurs bien mieux rémunérés seraient-ils moins efficaces que les miens ? A un moment donné, cela correspond à une réalité. »

Si JLM se montre réaliste, il n’en perd pas moins son sens de l’humour :

« Oui, sur un malentendu, on peut conclure », plaisante-t-il lorsque le journaliste du RL lui demande si le SLUC peut gagner un match avant d’ajouter « Nous n’aurons pas honte d’un échec après avoir joué notre chance à fond. Aucune inquiétude à ce sujet. On peut y aller serein et ambitieux car nous, on n’a rien à perdre ».

Au final, sans la pression du résultat, mais avec le renforcement (temporaire) de Nicolas Batum, pourquoi ne pas rêver à une qualification au Top 16 ?

Retrouvez l’interview en intégralité ici

Tags : ,
Comments

Commentaires (4)

  1. gigijunior

    30 fois superieur???il exagere pas un peu???

  2. moneyinthebank

    il en rajoute le JLM donc comme ça si il gagne tout le monde va dire que l'argent ne fait pas le bonheur

    batum je crois que c'est 200 000 c'est vrai que c'est ridicule par rapport au niveau européen mais 30 fois me parait gros quand meme

  3. AND11

    Comment ne pas la jouer modeste quand on compare les palmarès/équipes/budgets etc…

    Le Sluc était dans le dernier chapeau. Le sluc est le petit poucet, le club contre qui les adversaires se disent "2 victoires d'assurées déjà". Alors oui, vaut mieux la jouer modeste…

    Après sur un malentendu, on est pas contre aller au TOP 16 =)

  4. Gab

    Partizan Belgrad ?