Nando De Colo au plus que parfait, le Fener à la relance, Berlin passe la seconde

Tous les résultats de la soirée de Top 16 Euroleague marquée par la grosse sortie de Nando De Colo contre Unicaja Malaga

Nando De ColoElu la semaine passée MVP de la troisième journée du Top 16, Nando De Colo a confirmé sa bonne forme en réalisant une prestation éblouissante dans la victoire des siens sur Unicaja Malaga (101 – 74).

Encore une fois décalé à l’aile en l’absence de Sonny Weems, l’international tricolore, impeccable d’adresse (28 pts à 11/11 dont 4/4 derrière l’arc), a fait la nique à l’une des meilleures défense européennes, bien aidé en cela par un Milos Teodosic rayonnant à la distribution de jeu et auteur pour l’occasion de record de passes décisives en Euroleague (13 pts, 14 pds).

Tout bonnement trop fort pour le leader de l’ACB, le CSKA Moscou confirme son statut de tête de série numéro 1 tandis que Nando De Colo devient petit à petit un vrai concurrent dans la course au titre de MVP. Mais attention tout de même, le plus dur reste encore à venir, avec notamment un déplacement périlleux au Pirée dans deux semaines.

Le Pana ne sait pas voyager, Galatasaray sait (trop bien) recevoir

Avec 6 victoires pour 1 défaite à domicile en Euroleague, et désormais 1 victoire pour 6 défaites à l’extérieur, le Pana a réussi la symétrie parfaite dans le Palacio de Deportes de la Communidad de Madrid Barclayscard Center du Real Madrid (83-65). Entre pertes de balle (22…) et manque d’adresse extérieure (7/26), le Panathinaikos n’a réellement joué que par séquences, facilitant ainsi la tâche à la bande à Rudy Fernandez (15 pts, 7 rbds, 5 pds) et Felipe Reyes (18 pts, 9 rbds).

Encore en rodage, surtout en terme de défense à l’intérieur, la Casa Blanca acquiert là, l’air de rien, sa quatrième victoire en autant de rencontres. Que demande le peuple ? Bah déjà que Facundo Campazzo apprenne le respect…


En Turquie, l’ALBA Berlin a acquis sa deuxième victoire au Top 16 en profitant des nombreuses absences du Galatasaray (65-75). Car outre ses 10 000 supporters, le club stambouliote ne pouvait compter sur Ender Arslan et surtout Carlos Arroyo, victimes d’une intoxication alimentaire. Avec Reggie Redding (16 pts) et Jamel McLean (8 & 7), les Allemands réalisent donc le coup parfait et poursuivent leur petit bonhomme de chemin, pour le plus grand plaisir de toute la Bundesliga.

Enfin, dans un match déjà tournant, Fenerbahçe est allé s’imposer sur le parquet de l’EA7 Milan (71-82). Malgré le jour sans de l’artilleur maison Andrew Goudelock (8 pts à 3/13), la formation de Zeljko Obradovic s’est appuyée sur un immense Jan Vesely (15 pts, 8 rbds, 24 d’éval) et fait parler son collectif (oui oui…) pour équilibrer son compteur (2 victoires, 2 défaites). Pour une fois à la hauteur de son présumé standing, MarShon Brooks (24 pts) n’a pas suffi pour un Milan dominé dans le combat intérieur, et désormais sur la mauvaise pente (1v-3d).

Tags : , , , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.