Nando De Colo : « La seule chose que l’on ignore c’est le nom de leur parents »

Après la punchline de Jose Manuel Calderon, Nando De Colo lui a répondu sur le ton de l’humour.

Avec les retraites internationales qui suivront la fin des Jeux Olympiques, Nando De Colo a conscience que ce soir, quand le buzzer final retentira, la boucle sera bouclée ou presque avec les Espagnols. Cette équipe qui nous a fait grandir en terme de mentalité mais aussi de niveau de jeu :

« On a commencé avec les Espagnols, il fallait que ça se termine avec eux, même si on n’attendait pas forcément à les croiser en quarts de finale quand on a commencé la compétition. (…) Avec eux on se connait par coeur. La seule chose que l’on ignore c’est le nom de leur parents; et encore ! » (L’Equipe , FFBB).

Bleus Nando De ColoLa grande dernière va prendre forcément une tournure tragique pour le vaincu, dans une opposition qui a vu par le passé des frictions, des mauvais gestes, de l’animosité… Mais Nando temporise, enfin presque, car il n’a pas oublié l’arrogance occasionnelle des Espagnols lorsque les événements tournaient à leur avantage :

« Pendant plusieurs années ils nous ont regardés de haut. Je me souviens de la demi-finale de 2013, quand nous sommes à -20. Ils savent que plusieurs d’entre nous parlent espagnol donc ils n’hésitent pas à venir nous chambrer ».

Nando De Colo qui vit toujours cette situation de manière un peu particulière puisque sa belle-famille est espagnole. Mais il l’assure, « quand c’est un match de basket ils me soutiennent. En plus je ne leur laisserais pas supporter l’Espagne devant ma fille ! »

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.