Nanterre toujours en vie

En s’imposant face à Dijon (77 à 68), Nanterre peut encore croire en ses chances de disputer les playoffs.

Passave Ducteil Thomas JudithPour Nanterre la victoire face à Dijon était impérative pour croire encore aux playoffs. Cela s’est vu dès le début du match. Face à une équipe fébrile lorsqu’elle joue à l’extérieur, les joueurs de Pascal Donnadieu ont fait preuve d’efficacité à l’image d’un David Lighty plus saignant que ces dernières semaines. Mais tout en dominant les débats, Nanterre n’a jamais réussi à creuser véritablement l’écart. La faute à un rebond mal négocié (19 à 9 en faveur des Dijonnais à la mi-temps). C’est dans le troisième quart-temps que l’écart a commencé à se creuser après un mano-à-mano entre Sergii Gladyr et Tony Dobbins. Sous l’impulsion du duo Passave-Ducteil/Thomas, l’écart est ainsi monté à +12 avant l’attaque du money-time (60-48). C’est ensuite David Lighty qui a pris le relais pour enfoncer une équipe bourguignonne ayant du mal à tenir l’attaque nanterienne. En face il y’avait bien trop de déchets en attaque pour inverser la tendance, confirmant les soucis récurrents de la JDA hors de ses bases.
La victoire de la JSF Nanterre ne souffre donc d’aucune contestation après avoir mené de la première à la dernière minute. Mais le ticket pour les playoffs est encore loin d’être validé. Pour cela il faudra aux Franciliens aller battre le BCM chez lui puis l’emporter à domicile face à Chalon tout en espérant des résultats favorables de la part des autres formations.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.