Nanterre douche Pau

Sur le parquet de la JSF Nanterre, l’Elan Béarnais a connu un véritable cauchemar (82 à 46).

Après la claque de Pau, on se demandait quel visage les Béarnais allaient offrir sur le parquet de la JSF Nanterre. Un déi pas évident de primer abord et qu’ont confirmé les premières minutes de jeu avec un 6-0 de Mam Jaiteh. Il a fallu un bon duo Cain/Mitchell (4 points chacun dans le premier quart-temps) pour éviter un naufrage prématuré aux Béarnais. En face, les shooteurs nanterriens ont fait preuve de beaucoup d’envie parfois teintée d’un peu trop de gourmandise avec des tirs rapides. Mais à l’image de Kyle Weems, très précieux dans le travail défensif, les joueurs de Pascal Donnadieu ont trouvé les solutions pour à chaque fois remettre la machine en match face à des Palois privés de Yannick Bokolo touché au genou droit juste avant la pause (42-23).

On ne sait pas si cela a déstabilisé les Béarnais mais ces derniers ont entamé de la plus mauvaise des manières le troisième quart-temps avec un 12-2. Jamal Shuler, Keydren Clark et Kyle Weems ont allumé les flammes d’un feu que Pau n’a pas su éteindre. Antywane Robinson a bien tenté de donner du sien (6 points dans le quart-temps) mais l’ailier-fort s’est retrouvé trop esseulé en attaque. Sur de son basket, la JSF a continué d’empiler les paniers en alternant jeu intérieur et extérieur. Malgré de la bonne volonté, les hommes de Claude Bergeaud n’ont jamais vraiment réussi à grignoter leur retard à la fois trahis par leur shoot et leurs physiques. Les dernières minutes n’ont été qu’un long calvaire qui ne demandait qu’à être abrégé.

Après son faux-pas contre Limoges lors de la dernière journée, Nanterre retrouve donc des couleurs. Pour Pau, c’est tout l’inverse avec une très lourde défaite avec en prime une blessure sérieuse au genou pour Yannick Bokolo, Claude Bergeaud évoquant la possibilité d’une rupture des ligaments croisés en conférence de presse.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.