Nanterre fait tomber Strasbourg

Grâce à une deuxième mi-temps de feu, Nanterra s’est offert le scalp de Strasbourg (73 à 69).

On attendait beaucoup de ce Nanterre-Strasbourg mais à l’arrivée on a eu un bel affrontement mais sans doute pas aussi intense qu’imaginé, du moins lors de la première mi-temps car la deuxième a elle tenue toutes ses promesses.

Son début de match Nanterre l’a d’abord bien négocié avec un 6-0 face à des Alsaciens balbutiants leur basket. Il a fallu attendre cinq minutes pour que les joueurs de Vincent Collet s’ajustent et fassent leur retard grâce à un Louis Campbell tranchant et la vista à trois points d’Axel Toupane à l’entame du deuxième quart-temps. Etouffés, les Nanterriens ont alors eu toutes les peines du monde à installer leur jeu. Avec des tirs compliqués, difficile aussi de trouver la mire à l’image d’un Mykal Riley en bisbille avec son tir (25-39 à la mi-temps).

Mais Pascal Donnadieu a visiblement su trouver les mots pour lui remettre la tête à l’endroit car c’est grâce à deux tirs primés de l’ailier que la JSF a pu revenir dans son match. Keydren Clark, dont c’était la dernière à Maurice Thorez, a lui aussi fait parler la poudre à trois points. C’est principalement avec cette adresse longue-distance que les Locaux ont distillé le doute dans l’esprit de leurs adversaires (55-32 à la 30e).

Mais Kyle Weems et sa bande se sont également appliqués à défendre dur pour ne pas laisser de tirs ouverts aux Strasbourgeois. Une stratégie payante puisqu’enetre la 30e et la 35, la SIG n’a inscrit que quatre petits points. Pour ne rien arranger, la SIG a du faire sans son atout offensif numéro, Ali Traoré, pendant le money-time. Touché à la cheville droite, l’intérieur n’a pu aider son équipe à éviter la défaite, la troisième de rang toute compétition confondue. Et pourtant la SIG a été toute proche du hold-up avec le relâchement de Nanterre durant les deux dernières minutes.

Avec ce succès, Nanterre confirme sa forme du moment et la SIG que son coup de mou n’est pas si petit que ça.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.