Nanterre souffre mais fait tomber l’ASVEL

Face à sa bête noire, l’ASVEL s’est une nouvelle fois inclinée 76 à 65.

C’est une nouveauté : l’ASVEL défend ! L’arrivée de JD Jackson a clairement apporté de la dureté et ça la JSF Nanterre a pu le constater. Après un début euphorique marqué par un alley-oop Weems/Riley, les joueurs de Pascal Donnadieu ont commencé à buter sur la défense villeurbannaise. David Lighty, lui, a pris soin de faire mal à son ancienne équipe avec onze points rien que dans la première mi-temps. Pour tenir, la JSF a du s’en remettre à quelque exploits individuels dont ceux de TJ Campbell très adroit au tir primé (32-34 à la mi-temps).

Mais les habitués de Maurice Thorez le savent, il ne faut jamais vendre la peau de Nanterre avant de l’avoir tué. Avec un Mam Jaiteh bien plus saignant qu’en première période, la JSF a progressivement repris les devants même si elle a montré quelques signes de fébrilité en fin de troisième quart-temps ce dont Ahmad Nivins a bien profité (53-49).  Cependant, la JSF grâce à un Mykal Riley on fire (17 points) et un Jérémy Nzeulie libéré comme face à Usak en Eurochallenge mardi dernier n’a pas faibli et a encore une fois battu l’ASVEL dans son antre.

Avec ce nouveau succès, Nanterre conforte sa place sur le podium alors que l’ASVEL ne devrait pas voir la Leaders Cup.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.