Nanterre avec maitrise

Après une entame difficile, la JSF Nanterre a su se donner les moyens pour l’emporter face à Poitiers (86-75).

Pour le dernier match de la saison de Jo Passave-Ducteil, le match entre les deux équipes est parti sur les chapeaux de roue. De l’envie, de l’engagement et la réussite au tir pour les Pictaviens qui ont menés 5-0 après 1min20. S’ils tentent beaucoup de pénétrations dans la raquette, les Nanterriens manquent de finition. C’est à un vrai combat défensif auquel on assiste dans lequel le culot d’Evan Fournier (9 pts en 10min) fait mouche. En cinq minutes, la JSF n’aura ainsi marqué que 5 points ce qui n’est pas dans ses habitudes. Poitiers fait le trou sans forcer profitant d’un marquage un peu laxiste des Franciliens. Mais une fois la machine Covile en marche, la JSF est revenue dans le match. Seulement le manque de présence dans la raquette leur a couté un écart de huit pts après dix minutes (20-12).

 

A la reprise, c’est Covile, le pivot US de la JSF, qui score. Une bonne remise en route qui n’a pas duré longtemps. Les Pictaviens se montrent ultra-efficaces dans la récupération et profitent à fond du jeu en contre-attaque pour punir leurs adversaires. Heureusement pour les Nanterriens, le sniper Corosine n’a rien perdu de son bras magique à 3 pts. Mais il faudra plus de réussite pour la JSF qui pêche toujours dans le dernier geste. Idée rapidement appliquée avec une séquence à 7-0 contraignant Ruddy Nelhomme à prendre le temps-mort. Mais quand Nanterre retrouve son jeu, il devient difficile de les arrêter à l’image d’un gros dunk de Daniels sur la tête de Badiane. Après un passage à vide, le PB retrouve un peu d’huile dans le moteur mais Daniels continue son chantier dans la peinture. Quand il ne score pas, c’est une faute avec lancers qu’il provoque. Mais son apport n’aura pas été suffisant pour virer en tête à la pause (42-38).

 

Dès le retour, la JSF recolle à 2pts grâce à Jo Passave-Ducteil. Et si la JSF a parfois du mal à approcher le cercle, la réussite de ses extérieurs leur redonne l’avantage après 2min30 de jeu. Plus en rythme, les Locaux vont également davantage l’effort en défense et nettoient mieux le rebond. Du coup, le PB laisse quelques fautes en route. En confiance, Covile arrive même à scorer à 3 pts. La réussite semble avoir changer de camp, la JSF gérant assez tranquillement son pécule d’avance aidée en ça par le manque de réussite du PB. Avec de la réussite, comme sur la claquette de Mykal Riley dans la peinture, Nanterre peut ainsi voir venir. Car le PB a beau envoyer, le ballon ne s’est toujours pas décidé à rentrer à l’intérieur. Ce qui va permettre à la JSF d’attaquer au mieux les dix dernières minutes après un tir primé au buzzer de Will « Will » Daniels (63-54).

 

C’est aussi par un shoot à 3 pts (mais de Xavier Corosine) que la JSF attaque le quart-temps. en convertissant un lancers-franc, Passave-Ducteil fait monter l’écart à 11 points au bout d’1min20. C’est lui aussi qui ira dunker à une main sur un service de Daniels. Pour son dernier match, le pivot de la JSF ne s’économise pas vraiment et fait parler sa tonicité dans la raquette. Poitiers score de temps en temps comme Antonio Grant à 3 pts ou Pape Badiane mais n’arrive pas à tenir de l’autre côté du terrain. L’écart se creuse alors inéxorablement pour atteindre les 15 pts à 4min30 de la fin après une action à 3 pts du sniper Corosine. Intenable en attaque, Daniels fait aussi le taf en défense avec son comparse Covile pour le malheur de Fournier, moins prolifique en seconde qu’en première période. Mais c’est toute l’équipe du PB qui aura manqué de répondant face à une équipe nantérienne qui aura bien su élever son niveau de jeu pour l’emporter sur le score de 86 à 75.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.