Nanterre bat le Partizan et se rapproche du Top 16 !

Dans un match intense, la JSF Nanterre s’est imposée face à Belgrade (62-61) et s’offre le droit de rêver au Top 16.

Nanterre

On savait que l’ambiance allait être caliente, à la limite de l’irrespirable. On a vite été servi car avant même l’entre-deux, le combat des tribunes entre les supporters de Belgrade et Nanterre avait démarré. Cette intensité on l’a très vite retrouvé sur le parquet avec deux équipes se rendant coup pour coup le tout aidé par une formidable adresse à trois points. Comme lors des playoffs de Pro A l’an dernier, Jérémy Nzeulie a été un véritable facteur X. Impressionnant de réussite, l’arrière a aussi donné le ton en défense. Cependant les joueurs du Partizan sont aussi des familiers de la notion d’engagement à l’image de l’ailier-fort Joffrey Lauvergne. Tour à tour aidé de Boris Dallo et Tarence Kinsey, il a su répondre au défi nanterrien. La force de ce Partizan a aussi été sa capacité à exploiter la moindre erreur de la JSF Nanterre.

Le meilleur exemple fut le retour des vestiaires avec un trou d’air coupable à un tel niveau. Il aura fallu la rentrée de Johan Passav-Ducteil, intéressant dans la dureté défensive, puis le duo made in Ohio State Lighty/Thomas pour remettre Nanterre sur de bons rails. Mais le Partizan, malgré les coups de chaud de Nanterre, n’a jamais perdu les pédales misant sur une très belle réussite au tir primé. Sous l’impulsion d’un Milosavljevic insolent de réussite et d’un toujours très bon Bogdanovic, le Partizan Belgrade a progressivement imposé son tempo tandis que la JSF a traversé une panne sèche à l’approche du money-time. Sauf que la force de ses grands bonhommes verts est de toujours trouver l’homme idoine à l’instant T. Ce soir ce fut Trent Meacham. Adroit au tir, juste dans la lecture du jeu, le playmaker a permis à Nanterre de sortir la tête de l’eau lorsqu’elle était en difficulté. Dans le money-time, chaque possession a ainsi été de plus en plus disputée, le poing de plus en plus rageur sur chaque panier marqué le tout dans une atmosphère brûlante. Par chance pour Nanterre Trent Meacham n’a pas tremblé pour mettre les deux derniers lancers-francs. Et ainsi permettre à Nanterre de toujours rêver au Top 16.

 Les stats

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires (15)

  1. Damelodraman

    Pas fan de l'utilisation excessive de Lauvergne en post up.

  2. Helpless

    Un grand bravo aux nanterriens!

  3. asistencia brutal

    quel match !!!! 22 et 16 TO

  4. mimil

    Nanterre taille patron : ils arrivent même à gagner en jouant mal. Mais avec des supporters au top.

  5. NICK

    Simplement Inoubliable : la marque des grands!!

    Le Partizan finit à plus de 50% de résussite à 3pts.
    Comment ont-ils été capable de chercher cette victoire.

    Le match de l'année à n'en pas douter pour Nanterre.
    Peut-être même de son histoire….

  6. Vincent Ricard

    Nous publions tous les commentaires. Seulement, WordPress a pris la fâcheuse habitude de tous vous les suspendre en attendant qu'un de nous passe pour cliquer connement sur "accepter".

  7. GW

    Vous étiez accrédité pour ce match ?

    L’article est décousu, y a des fautes et aucune stat.

    C’est une sorte de réaction à chaud d’un observateur, une sorte de succession d’anecdotes sans recul, sans contexte, sans élements concrets.

    Vous n’êtes pas à la hauteur de l’évenement ce coup ci…

    Tout en réclamant de la reconnaissance de la part de la JSF, c’est ça qui est drole.

    Vos reports de matchs Eurocup sont 1 000 fois mieux écrits alors que je parie que vous les faites à l’arrache devant un stream de mauvaise qualité et non pas en première loge dans le coin presse.