Nanterre champion de France : Les réactions

Nanterre champion de France, nous sommes allés recueillir quelques réactions après la rencontre…

Loic Akono (Champion de France Pro B avec la JSF en 2011) : Moi ça me fait chaud au coeur. C’est incroyable, personne n’aurait dit que Nanterre allait être Champion de France après seulement deux saisons en Pro A. Je suis content pour les Anciens, pour ceux avec qui j’ai joué, pour le club, pour Pascal, pour Franck. Je suis vraiment content.

Kévin Séraphin (Washington Wizards) : Franchement je suis content pour eux. Il y’a un de mes meilleurs amis qui joue dans l’équipe, Jérémy. Donc je suis content pour lui, pour eux. Depuis le match de Gravelines je lui avais dit qu’il allait être champion. L’Euroleague et Jérémy ? Je pense qu’il peut défendre sur n’importe qui en Europe.

Marc Derrien (président des Dunkers, groupe de supporters) : C’est extraordinaire. Au début de l’année on ne l’aurait jamais cru. Et peu à peu ils ont monté d’un cran, ils ont construit un collectif. Ils se sont construits dans la douleur. Au premier match ils ont pris une raclée par Strasbourg, là on s’est dit que ça allait être dur. Après ils ont remonté ça avec le coeur. Champion à domicile : Coubertin c’est Nanterre. C’est extraordinaire.

Anthony Marques (Responsable Partenariats) : C’est génial. On a tout fait pour transformer Coubertin en un vrai chaudron pour faire en sorte que les supporters se croient à Nanterre. On voulait vraiment que le sixième homme puisse porter l’équipe pour arriver à ce que personne ne nous croyait capable de faire. C’est une grande fierté, c’est énorme.

Franck Le Goff (assistant de Pascal Donnadieu) : Là à chaud franchement c’est indéfinissable. On ne se rend pas compte, je pense que peut-être quand on va être sollicité demain, après-demain… Personnellement je n’ai pas lu la presse donc je ne savais pas trop ce qui se passait autour de ça. On était hyper concentré sur cette finale. On avait fait l’erreur pour la Coupe de France de regarder ce qui se disait tout ça et là on s’était mis dans une bulle. Donc on va en sortir et on va voir ce qui s’est passé.

Pascal Donnadieu (entraineur) : On a du mal à réaliser. C’est un peu chaud mais c’est quelque chose de fabuleux. Je pense que l’on réalisera dans quelques heures. C’est un truc de fou; j’ai souvent fait des rêves mais être Champion de France de Pro A, c’était juste pas possible.

Baptiste Derenne (responsable communication/presse) : Franchement on en a bavé, c’est beaucoup d’heures de travail avec le staff du club mais aussi avec la Mairie de Nanterre qui nous a vraiment aidée. Coubertin c’était vraiment un gros défi parce qu’on ne connaissait pas du tout cette salle-là. Après de gros entretiens, rendez-vous, réunions, on a réussi à mettre en place quelque chose de vraiment extraordinaire. Et avec un public qui était vraiment phénoménal, qui a répondu présent. C’est vraiment une récompense pour tout le travail qui a été fait derrière, tous ceux qui ont participé notamment les bénévoles, le stff, les salariés du club, la Mairie… Franchement c’est génial.

Frédéric Donnadieu (entraineur des Espoirs, assistant équipe Pro) : Ce titre ça procure d’immenses émotions. Il y’a tous les souvenirs qui reviennent, le gymnase… Et aujourd’hui je suis particulièrement ému de voir le joueur que j’ai fait formé (Jérémy Nzeulie, ndlr). Je peux me l’attribuer, pendant cinq ans on a bossé. Mais là on ne réalise pas encore tout. Le fait de réaliser ça voudrait dire que l’on s’y ets préparé, mais ça n’est pas vrai. Mais c’est uen joie immense, c’est fantastique.

Marc Judith (ailier ) : L’Euroleague ? Ca c’est une question qu’il faudra me poser dans deux semaines parce que là c’est impossible de répondre. Il y’a trop d’émotions, c’est trop fort. J’ai aucune réponse concrète à donner sur ce qui se passe maintenant à part que l’on s’est battu et voilà le résultat.

Trenton Meacham (meneur) : Ce titre c’est une super sensation. On avait un super groupe avec lequel on s’est toujours bien amusé. Et on l’a fait ! On l’a fait ! C’ets vraiment une super sensation.

David Lighty (ailier MVP) : C’est totalement fou, je suis juste heureux. Tout le monde a bien joué pour aller chercher cette victoire. J’ai toujours pensé à ma mère en jouant et tout est pour elle.

Sophie Passave-Rodriguez (femme de Johan,pivot) : C’est incroyable, c’est une performance de dingue, historique. Je suis super heureuse pour mon mari et pour toute l’équipe.

trophée_lnb

Ali Traoré (international français) : Ca a été un match dans la veine nanterienne avec beaucoup de tirs à trois points, des systèmes qui ont fait que les shooteurs étaient bien en place. ce qui est bien c’est aussi que les joueurs français ont fait le taf. C’était vraiment un super match à voir, plaisant.

Jérémy Nzeulie (arrière) : Franchement Champion, Euroleague… je ne sais pas ce que l’on peut demander de plus. C’est juste incroyable d’être en train de vivre ça avec Nanterre. Jamais on n’aurait pu l’imaginer. C’est mon club de formation, j’ai joué presque toutes mes années ici. C’est juste magique de vivre ça ici avec les gens avec qui j’ai grandit.

CJ Jackson (pivot et ex-palois) : C’est vraiment une année folle. J’ai eu une super saison en Pro B et maintenant je suis champion en Pro A. Je n’aurais jamais imaginé autant de bonheur en une seule année. Mais je suis très heureux des minutes que j’ai pu jouer. Là je vais fêter ça avec l’équipe ce soir.

Chris Oliver (ailier-fort) : C’est vraiment fantastique. Je suis fier d’avoir remporté ce titre de Champion avec cette équipe. C’est un sentiment incroyable. Les gars ont vraiment super bien joué et on est Champion. Champion !

Jean Donnadieu (président du club) : C’est une grande fierté. C’est la récompense d’une certaine idée du sport, d’une certaine philosophie du sport. Ca sort du cadre du basket. Je pense d’ailleurs que l’on a rendu un très grand service au basket français. Des gens qui ne sont pas forcément basketteurs se retrouvent dans cette belle histoire. On a vraiment une grande partie de la France derrière nous et ça c’est une belle récompense pour des hommes et des femmes qui ont travaillé pendant des années. C’est une belle récompense pour les gars de l’équipe qui sont avant tout des belles personnes, qui savent bien jouer au basket. Ils ont vraiment fait honneur à ce sport à des années-lumières du sport-argent, du sport business. Et ça c’est intéressant.

Dunky (mascotte du club) : Quand on voit les matchs du Partizan à la télé, on n’aurait pas pu croire que Nanterre aurait fait une aussi bonne ambiance que ça. Là actuellement je ne réalise toujours pas. On a encore l’impression d’être comme après une victoire normal. Je vais tirer mon chapeau au public qui y est pour beaucoup avec son aide tout au long de la saison. Ils ont toujours été présents, ils ont toujours hurlés, ils m’ont toujours aidés à pousser les joueurs. Tout ça c’est vraiment énorme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags :
Comments

Commentaires (4)

  1. Basketix

    Et la réaction de Béral ?

  2. ma-L

    Et la réaction d'ajinca ?

  3. Qiou

    Le Partizan, ne nous emballons pas non plus ^^

    Je connais pas vraiment le club mais le père est président et les 2 fils respectivement coaches des pros et des espoirs c'est ça?