Nanterre s’impose en toute logique

Sans surprise, la JSF s’est imposée face à des Varois trop limités (102-60).

Du rythme, de la vitesse, de l’agressivité…. voici les ingrédients utilisés par la JSF en début de match. Mais loin de l’équipe dite faible, le HTV se donne sur chaque ballon. Bien drivée par Kareem Reid, le HTV pêche cependant au niveau de la finition mais arrive toutefois à mettre la JSF à 5 pts (10-5, 6min). Le moment choisi par Mykal Riley pour scorer au tir primé. Le déclic pour la JSF revenue au score en une minute alors qu’elle avait eu du mal à rentrer dans le match. Le show made in JSF pouvait alors commencer face à des Varois sans réponses face à cette vista offensive.3 points, panier intérieur…. tout y passait pour le HTV. Mais à l’image de Paccelis Morlende, sur un panier complètement déséquilibré, le HTV vivautait seulement par séquence et comptait 9 pts de retard (27-18).

La JSF allait-elle maintenir la cadence ? Oui avec Stephen Brun dans le rôle du scoreur. Les Vert et blanc se contentent alors de gérer un match semblant largement à leur portée. Leur adversaire varois, lui, tentait, tentait sans toutefois la réussite d’une équipe en confiance. Le contraire de la JSF où seul Xavier Corosine n’avait pas encore scoré au bout de 16 minutes. Malgré ses deux fautes, Louis Labeyrie (scooté par Minessota) ne ménageait pas ses efforts mais se trouvait souvent trop seul dans la raquette pour gérer les intérieurs de la JSF. Alors logiquement la troisième allait vite venir, le renvoyant sur le banc de touche. Bien dans ses baskets, la JSF pouvait tranquillement les vestiaires avec un avantage de 22 pts (50-28).

A la reprise, la JSF se montre un peu brouillone dans la finition, pêchant par gourmandise. Mais les mauvaises choses ont toujours une fin et c’est un tir extérieur de Diante Garrett suivi d’un panier, sur une feinte intérieur de Daniels, que la JSF repart de plus belle. Tout en étant sérieux en défense, Nanterre laisse toutefois des espaces à Thomas Terrell, seul joueur à plus de 10 pts (12) côté HTV au bout de 23 minutes. Avec un Labeyrie vite limité à quatre fautes, la JSF, notamment Johan Passave-Ducteil et Will Daniels, pouvait alors appuyer dans la raquette, secteur délaissé par le HTV, limité dans ses rotations. De quoi conserver son avance avant le dernier quart-temps (72-47).

Pour ces dix dernières minutes, la JSF a décidé de se mettre en mode 3 pts : Corosine et Brun crucifiant coup pour coup leur adversaire. Mais malgré l’ampleur de la correction, Paccelis Morlende et ses coéquipiers ne lâchent rien. Cependant, le courage ne vous fait pas gagner un match surtout face à une équipe nantérienne de gala porté par un Ryvon Covile impérial dans la peinture (16 pts au bout de 35min). 3 points de Mamoutou Diarra, dunk de Johan Passave-Ducteil, re 3 pts (signé Loic Akono), rien ne sera épargné aux Varois jusqu’à la fin de la rencontre. Qui repartiront dans le Sud avec un nouveau bouillon dans l’escarcelle (102-60).

Comments

Commentaires

Comments are closed.