Finale Pro A : Nanterre à un match du titre

Héroique, la JSF Nanterre a pris une très sérieuse option en battant Strasbourg dans ce troisième match de la finale des playoffs (70 à 60).

Passave-large

A match spécial, ambiance unique. Dans une salle de Coubertin verte et blanche pour cette finale, les deux équipes n’ont pas eu besoin de round d’observation même si l’adresse n’a pas été de suite au rendez-vous.

La JSF a dû attendre la mise en orbite de Johan Passave Ducteil dans la raquette pour décoller au scoring. Mais grâce à un gros pressing défensif, la SIG a pu reprendre l’avantage sur un panier de Ricardo Greer. Par chance pour la JSF, Strasbourg a manqué d’un brin de réussite pour enfoncer le clou. Jérémy Nzeulie en a alors profité pour faire passer la JSF devant en scorant quatre points de rang (8-7 à la 7e). Peu en réussite, Chris Warren n’en est pas pour autant paralysé tentant sa chance à de multiples reprises. Sauf que c’est bien la SIG qui fait la course en tête (15-12 à la 12e) grâce à plus d’efficacité dans la finition. La SIG développe un jeu très propre alternant shoot extérieur et près de la raquette avec un Maxime Zianvéni opportuniste. Comme souvent, la JSF s’en remet à la précision de Trenton Meacham à trois points pour retrouver de l’air. David Lighty l’imite alors pour ramener Nanterre à hauteur de la SIG (25 à 22 à la 17e). Mais Alexis Ajinça, jusque là pas totalement dans le match, a pu éteindre l’incendie avant la pause (26-30).

nzeulie - claire macelIl reste que le feu, Nanterre sait le mettre dans la défense adverse. Poussée par sa ligne arrière Meacham-Warren, Nanterre a commencé à faire son retard. Johan Passave Ducteil, lui, a fait de la raquette son terrain de jeu livrant une grosse bataille avec Alexis Ajinça. Mais la SIG ne se laisse pas faire profitant du moindre relâchement de son adversaire. Sauf qu’à l’image de Stephen Brun, la JSF est davantage présente dans le combat ce qui lui permet d’espérer dans une rencontre où l’équipe du 92 a du mal à trouver son rythme. Dans ce mano à mano, chaque petit détail, chaque faute laissée en route, chaque pied sur la ligne se révèle être important. Comme la réussite insolente qu’a retrouvé la JSF à l’image de Chris Warren bien plus en réussite (49-44 à la 30e). Jérémy Nzeulie, lui, fait également trembler le cercle, imité quelques secondes après par Stephen Brun confirmant l’emprise de Nanterre sur la rencontre. Pour autant, Strasbourg ne baisse pas la tête entraîne par Maxime Zianveni mais Nanterre ne lui laisse pas l’opportunité de revenir. C’est donc en costaud que s’impose l’équipe francilienne qui n’est plus qu’à un match du titre de Champion de France.

 

Score par quart-temps

Équipes 1Q 2Q 3Q 4Q Pr Final
Nanterre 10 16 23 21 Non 70
Strasbourg 13 17 14 16 60

Top stats

Nanterre Statistiques Strasbourg
Nzeulie Jérémy 14 Points 13 Greer Ricardo
Nzeulie Jérémy 6 Rebonds 5 Zianveni Maxime
Warren Chris 5 Passes décisives 3 Campbell Louis
Nzeulie Jérémy 20 Évaluations 14 Zianveni Maxime

Nanterre

Tps Pts Tirs 3pts LF Reb.
(O-D)
Pas.
Déc.
Fau. Int. BP. Ctr. Eva.
S.BRUN 31’0″ 6 2/9 2/6 0-6 1 3 3 0 0 9
X.COROSINE 6’0″ 0 0-0 0 1 0 0 0 0
C.Jackson 0’0″ 0 0-0 0 0 0 0 0 0
M.Judith 12’0″ 0 0/2 0/1 1-0 1 0 1 0 0 1
D.LIGHTY 38’0″ 8 4/9 0/2 2-4 3 0 1 3 0 10
T.MEACHAM 27’0″ 13 5/8 2/3 1/2 0-0 3 2 1 3 0 10
J.Nzeulie 19’0″ 14 5/7 1/2 3/3 3-3 1 3 1 0 0 20
J.PASSAVE-DUCTEIL 23’0″ 12 6/10 1-2 1 3 0 1 0 11
J.Palacios 17’0″ 5 2/5 1/2 0-4 0 2 1 2 0 4
C.Warren 27’0″ 12 4/7 2/3 2/2 0-1 5 1 0 4 0 11
TOTAL 70 28/57 7/17 7/9 7-20 15 15 8 13 0 76

 Strasbourg

Tps Pts Tirs 3pts LF Reb.
(O-D)
Pas.
Déc.
Fau. Int. BP. Ctr. Eva.
A.AJINCA 19’0″ 9 4/11 1/1 1-3 1 2 0 0 2 9
L.CAMPBELL 32’0″ 9 4/11 0/3 1/2 0-3 3 3 2 3 0 6
N.De jong 0’0″ 0 0-0 0 0 0 0 0 0
R.Duport 15’0″ 6 3/5 0-3 0 2 0 2 0 5
J.GREER 24’0″ 1 0/3 0/2 1/2 2-1 0 2 0 0 0 0
R.GREER 31’0″ 13 5/8 3/4 1-2 1 1 5 4 0 14
H.Invernizzi 0’0″ 0 0-0 0 0 0 0 0 0
A.Jeanneau 12’0″ 2 1/2 1-0 1 2 0 3 0 0
J.Shurna 11’0″ 4 2/2 0-3 0 1 0 0 0 7
J.Siggers 17’0″ 4 2/4 0/2 1-3 0 0 0 1 0 3
A.TOUPANE 22’0″ 2 1/5 0/2 0-4 2 2 1 2 0 3
M.Zianveni 17’0″ 10 4/4 2/2 3-2 0 1 0 1 0 14
TOTAL 60 26/55 0/7 8/13 9-24 8 16 8 16 2 61
Tags : ,
Comments

Commentaires (14)

  1. DBZ

    Match extraordinaire, ambiance magnifique et la JSFN concentrée, décidée de ne pas se laisser faire… Fallait pas les humilier au premier match, les gars n'aiment pas ça… Mention spéciale pour David Lighty qui a joué 40 minutes au match n° 2 et 37 min hier soir, quel joueur exceptionnel!

  2. Zack

    Ce qui est impressionant, c'est que Nanterre arrive à s'imposer dans un match très défensif alors que cette équipe est plus connue pour ses capacités offensives.
    Le début de match a été difficile mais grâce à cette défense, la SIG n'a pas pu en profiter pour faire un gros écart et quand le jeu offensif s'est remis en place en seconde période, la JSF est repassée devant et a pris un écart conséquent.

    Par contre, j'ai vraiment été très déçu par Ajinça. A le voir se faire bouger de la sorte par Passave-Ducteil, j'ai du mal à croire qu'il puisse avoir un impact au niveau européen ou international.

  3. zither

    putain, cette fois le basket français a touché le fond du fond, nanterre va être champion et jouer l'euroligue… dans un gymnase, je suis impatient de voir nanterre-pana, ça risque que d'être mémorable.

  4. nono001

    Grosse grosse ambiance hier à coubertin c'était vraiment électrique, le staff de la ville avait bien fait les choses en redécorant la salle tout en vert.
    C'est assez hallucinant de penser que MA ville est en position de force pour être championne :-)
    Par contre ça aurait été bien d'avoir une tite photo de la salle plutôt que de reprendre des photos du précédent match joué à Nanterre ^^

  5. Burt Cassander

    Franchement y'a pas photo, sur le papier Strasbourg devrait écraser Nanterre mais les parisiens jouent avec beaucoup plus d'envie et ont cette folie pour se transcender dans une finale, ce que n'a pas la SIG. C'est basket champagne contre jeu pépère.

    Et Ajinça, quelle déception…

  6. RichardB78

    Quelle ambiance et force collective ! A Nanterre, on n'a pas (trop) d'€uro mais on recrute malin et on sait mettre en valeur chaque joueur… Meacham, Lighty, Warren, Quel(s) gros budget(s) de Pro A aurait (ent) parié(s) dessus ?

  7. MagicCunt2012

    J'avais annoncer des le début que Nanterre était sur une super dynamique et qu'il pourrait créer la surprise. La SIG joue pépère, sans passion et de manière trop hautaine qui contraste avec l'envie et le sens du partage de la JSN. Quel beau jeu, a chaque fois que j'ai regarder Nanterre cette saison je me suis régaler.

    Collet est un très bon coach mais a toujours eu des équipes ennuyantes a voir jouer….